Industries
Now Reading
La fabrication additive dans le projet de reconstruction du mythique Dewoitine 551

La fabrication additive dans le projet de reconstruction du mythique Dewoitine 551

by Gaëtan Lefèvre4 mai 2017
Partage :

La société Assystem participe au projet de l’association Réplic’Air de redonner vie au premier modèle de l’avion Dewoitine 551, conçu en 1939. Elle apportera son expertise en matière de fabrication additive métallique au travers de la conception et la livraison de pièces de support et du système mécanique. L’avion sera exposé en juin prochain au salon du Bourget 2017.

Un avion mythique

L’avion de chasse Dewoitine 551 a été construit par Emile Dewoitine en 1939. D’une longueur de 8,02 mètres, sa vitesse de pointe était de 662 km/h. Équipé d’un canon de 20 mm et de six mitrailleuses, il fut conçu pendant la Seconde Guerre mondiale pour affronter n’importe quel autre avion de chasse de l’époque. Sa construction dure 4 000 heures. Un record par rapport à son prédécesseur, le D520, considéré comme le meilleur chasseur français de la seconde guerre mondiale, qui en prenait 8000. Le premier vol de la machine est réalisé par Marcel Doret, pilote d’essais, recordman, voltigeur et pilote de chasse pendant la Seconde Guerre mondiale. Le ministre de l’armée de l’Air de l’époque s’enthousiasme. Durant plusieurs années, le projet avance avec des améliorations, de nouveaux moteurs de conception… Puis l’Armistice est signé et condamne l’avion de chasse D551 à la ferraille. Aujourd’hui, il reprend vie grâce à l’association Réplic’Air.

Le projet Dewoitine 551 par Réplic’Air

L’association Réplic’Air est en recherche constante de défis techniques et d’aventures humaines. Après les succès « du vol centenaire de la traversée de la Méditerranée » et du « projet Morane-Saulnier type G », elle s’est lancée l’ambitieux projet d’apporter un nouvel angle de vue sur les origines de l’industrie aéronautique française et européenne. Après des recherches, elle décide, fin 2013, le projet de reconstruction du D551. Réplic’Air souhaite reprendre ce programme novateur là où il s’était arrêté en juin 1940, et rendre à cet avion la place qui lui était promise. En 2014, les documents retrouvés, l’avion est modélisé. Un premier moteur arrive à l’atelier. En 2015, la construction commence…

Au mois de février 2017, une étape symbolique a été franchie avec la pré-attribution de l’immatriculation pour l’avion. Du 19 au 25 juin, la réplique du Dewoitine 551 sera exposée au salon du Bourget. L’avion de chasse devrait voler au 1er semestre 2018.

L’expertise d’Assystem en matière de fabrication additive

Dans ce projet, Assystem s’associe à l’association Réplic’Air pour une durée initiale de deux ans, de la phase de conception à celle de fabrication. Il réalisera la conception de pièces imprimées en 3D et assurera le suivi de celles-ci. Il s’agit ici de supports systèmes, de sous-composants de la structure secondaire et des systèmes mécaniques.

« Le projet est éminemment excitant pour les passionnés d’ingénierie et d’aviation que nous sommes. Assystem se retrouve entièrement et partage les valeurs de Réplic’Air : oser relever des défis, aider l’expression des talents individuels et collectifs et utiliser les expertises techniques de chacun. Ce partenariat est aussi un hommage aux pionniers pour l’héritage confié nous permettant de savoir d’où l’on vient pour mieux envisager l’avenir », s’enthousiasme Domnique Louis, président-directeur général d’Assystem.

Plus d’informations sur le site de Réplic’Air : http://replicair.fr/category/dewoitine-d551/.

Enregistrer

About The Author
mm
Gaëtan Lefèvre

Leave a Response