Lexique

Partage :

Buse : (ou extrudeur) il s’agit de la tête d’impression qui permet de guider et déposer le plastique fondu ou l’encre.

Calibre de l’extrudeuse ou calibre de la buse d’extrusion : est le diamètre de l’extrudeuse (ou tête d’impression).

CAO (Conception Assistée par Ordinateur) : comprend l’ensemble des logiciels et des techniques de modélisation géométrique. Ces derniers permettent de concevoir et de tester virtuellement (numériquement) des produits manufacturés et les outils pour les fabriquer.

À ne pas confondre avec DAO (Dessin Assisté par Ordinateur)

Carte SD : les cartes SD sont des cartes mémoire permettant le stockage de fichiers informatiques.

DAO (Dessin Assisté par Ordinateur) : est une discipline permettant de produire des dessins techniques avec un logiciel informatique.

Design génératif : est un processus de conception de systèmes (généralement un logiciel) destinés à générer des formes dont on détermine le comportement, plutôt que de la dessiner directement.

DIY (Do It Yourself) : est une appellation, que l’on peut traduire littéralement par « Faites-le vous-même. » ou « Faites-le par vous-même ». Elle signifie un mouvement à la mode qui est le « fait maison » ou le « fait à la main ».

Extrudeur : il s’agit de la tête d’impression qui permet de guider et déposer le plastique fondu ou l’encre.

FabLab : est une contraction des termes anglais fabrication laboratory, et signifie « laboratoire de fabrication ». Il s’agit d’un un lieu ouvert au public où il est mis à sa disposition toutes sortes d’outils et machines pour la conception et la réalisation d’objets (comme des imprimantes 3D).

Fabrication additive : désigne les procédés de fabrications d’ajout de matière. Elle est généralement associée à l’impression 3D et assistée par ordinateur.

FDM (Fused Deposition Modeling) : est le processus de fabrication additive par dépôt de matière fondue. L’imprimante 3D déroule un filament de plastique et le chauffe à haute température via une buse pour ensuite le déposer en couches successives.

Fichier STL (Standard Tessellation Language) : est un format de fichier commun aux outils de fabrication additive et soustractive.

Filament : est le fil de plastique qui est progressivement fondu à travers l’extrudeuse afin de créer couche par couche l’objet désiré.

Impression 3D ou impression tridimensionnelle : sont les termes courants utilisés pour parler des procédés de fabrication additive. Initialement, ces techniques ont été développées pour le prototypage rapide. Aujourd’hui, elles sont utilisées pour la fabrication de nombreuses pièces dans de multiples domaines. De nombreux procédés existent comme : le FDM (Fuse Deposition Modeling), la SLA (Stéréolithographie) ou le SLS (Selective Laser Sintering).

Imprimante 3D : est une machine destinée à la fabrication de pièces en trois dimensions. Généralement, le procédé est exécuté par dépôt de couches successives.

schema_imprimante3D-1-600x522httpwww.edurobot.chpage_id=1782

Infill : représente le taux de remplissage de l’intérieur de votre création 3D. 10 % d’Infill signifie que l’intérieur de votre pièce sera composé de 10 % de matière et de 90 % de vide. 100% d’Infill fait référence à une pièce totalement pleine. Il peut aussi être exprimé en décimal de 0 à 1.

Maker : est la traduction anglaise du mot « faire ». Elle est reprise dans la désignation « un maker » qui représente une personne concevant ses propres objets, et notamment grâce à l’impression 3D.

Micron : est l’unité de longueur de référence pour l’impression 3D. 1 micron (1µ) = 0,001 millimètre. Elle permet de définir la précision des imprimantes 3D.

Modeleur 3D (ou logiciel de modélisation tridimensionnelle) : est un logiciel permettant de créer des scènes ou objets en trois dimensions à partir de primitives de bases ou de définition analytique.

Modélisation 3D (tridimensionnelle) : est l’étape qui consiste à créer un objet en trois dimensions, par ajout, soustraction et modifications de ses constituants.

MSL (Micro Laser Sintering) : créé en 2013 par Micromac et EOS.

Open Source : désigne des logiciels ou produits dont la licence respecte les critères établis par l’Open Source Initiative : libre redistribution, accès au code source (cas du logiciel) et création des travaux dérivés.

Plateau d’impression : est le plateau soutenant l’objet à imprimer. Dans certains procédés d’impression 3D, ce plateau est chauffant.

Pré-calibré : est un terme signifiant que les réglages de base sont déjà effectués. Par exemple la position de l’extrudeuse ou le paramétrage des axes.

Raft : représente les couches, de soutien de l’objet imprimé, déposées sur le plateau. Elles sont généralement plus épaisses et se retirent à l’étape finale de votre impression. Il arrive toutefois qu’elle laisse des marques à la base de l’objet.

RepRap (Replicating Rapid Prototyper) : peut se traduire par concepteur de réplication rapide. Il s’agit d’un projet britannique de l’Université de Bath visant à développer une imprimante 3D open source qui peut s’auto-répliquer en imprimant ses propres composants.

Scanner 3D : permet de modéliser un objet en le scannant avec des lasers. Il permet d’enregistrer toutes ses caractéristiques sur un ordinateur. L’objet est ensuite modélisé en 3D.

Shell : ou le nombre de shell sur votre logiciel représente l’épaisseur de la paroi externe de l’objet qui sera imprimé.

STL (Standard Tessellation Language) : est un format de fichier de modélisation 3D créé par la société 3D Systems comme extension de leur logiciel Stereolithography, utilisé pour la technique d’impression 3D du même nom.

Vitesse d’impression : est le temps de conception d’un objet. Ce critère est très important dans le choix d’une imprimante 3D.

Volume d’impression : désigne le volume ou la taille maximale de l’objet qui peut être imprimé. Il s’agit d’un critère important dans le choix d’une imprimante 3D. Cependant, un objet trop grand peut toujours être imprimé en plusieurs parties.