Technologies
Now Reading
L’impression 3D par frittage laser direct de métal (DMLS)

L’impression 3D par frittage laser direct de métal (DMLS)

par Gaëtan Lefèvre24 février 2015
Partage :
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Contact us

Cette technique d’impression 3D, différente du Frittage Sélectif par Laser (SLS), est plus couramment appelée DMLS (Direct Metal Laser Sintering). Elle diffère du SLS par le matériau de base. Dans ce procédé seule de la poudre de métal est utilisée tels que l’acier, le cobalt-chrome, l’aluminium ou le titane. La technique d’impression 3D par frittage laser direct de métal est principalement utilisée dans l’industrie pour le prototypage. Elle permet notamment une grande précision avec des couches de 20 microns.

L’imprimante 3D DMLS est composée de 2 cuves activées par un piston. L’une contient de la poudre métallique tandis que l’autre est vide. Comme pour le SLS, un rouleau étale une fine couche de poudres dans la cuve vide selon une hauteur préenregistrée dans le logiciel de l’imprimante. Le laser va alors fusionner la poudre métallique selon la forme de l’objet à imprimer. Une fois cette étape terminée, une deuxième couche de poudre est appliquée par rouleau pour le frittage d’une seconde couche. Cette opération est répétée jusqu’à création complète de l’objet.

Parmi les principales sociétés vendant des imprimantes DMLS, une est française : Phenix Systems. Cette entreprise née en 2000 a été acquise depuis par le géant 3D Systems.

Procede Phenix_schema_frittage

A propos de l'auteur
mm
Gaëtan Lefèvre
Commentaires