Technologies
Now Reading
News – Mécastyle accompagne la montée en puissance de la fabrication additive

News – Mécastyle accompagne la montée en puissance de la fabrication additive

by Gaëtan Lefèvre5 mai 2017
Partage :

Mécastyle, bureau d’études en ingénierie mécanique, a décidé, pour accompagner le développement de la fabrication additive, de créer un laboratoire de tests dédié. En disposant d’une forte base de données matériaux, celui-ci peut réaliser les études et les calculs des pièces en matériaux additifs afin d’en estimer la durée de vie conformément aux cahiers des charges des industriels.

L’information, un enjeu majeur

Les enjeux techniques et économiques de la fabrication additive sont majeurs. Nous affirmons régulièrement dans A3DM Magazine que cette technologie permet de produire en une seule étape des pièces avec de forts gains de compétitivité grâce à : une plus grande liberté de conception, à des procédés de fabrication simplifiés, à la réduction du temps de production, à la diminution d’outillages, à la relocalisation de la production, à la personnalisation des produits, etc. Même si le sujet est de plus en plus traité, le manque d’informations sur cette technologie et les matériaux, les faibles retours d’expérience concernant les pièces imprimées en 3D… sont des freins au développement de la fabrication additive. Pour exemple, la relation entre la matière, le procédé et la pièce finie est intime et complexe. Elle nécessite des analyses et des études de cas. L’information est ainsi un enjeu majeur pour le développement de la fabrication additive

Un laboratoire de tests pour alimenter une base de données « matériaux additifs »

Afin d’apporter des informations techniques aux industriels, Mécastyle s’est ainsi doté de son propre laboratoire de tests. Le bureau d’études en ingénierie mécanique a pu :

  • créer une base de données S-N (Stresses vs Number of cycles) afin de tracer les courbes de

Wöhler pour visualiser la tenue en fatigue du matériau ;

  • et réaliser la conception des pièces en matériaux additifs, et la prédiction de leur durée de vie par calcul de structure conformément aux cahiers des charges clients.

La première campagne de caractérisation qui est en cours porte sur le DuraForm®HST de 3D Systems, le PA12 – 30%FV, le procédé SLS (Selective Laser Sintering). Le programme s’intéressera ensuite aux matériaux suivants du procédé DMP (Direct Metal Printing) de 3D Systems : aluminium AS7G06 ; acier inoxydable 316L et titane Ti6Al4V – Grade 5.

About The Author
mm
Gaëtan Lefèvre

Leave a Response