Equipements
Now Reading
Rencontre avec Fabio Annunziata, directeur développement chez HP

Rencontre avec Fabio Annunziata, directeur développement chez HP

by Gaëtan Lefèvre28 novembre 2017
Partage :

À l’occasion du salon Formnext, A3DM Magazine a rencontré Fabio Annunziata, directeur des matériaux 3D et du développement commercial chez HP 3D Printing. Il nous a présenté les positions actuelles et les futurs plans de développement de HP.

Par Giorgio Magistrelli

« HP renforce sa position sur l’innovation des matériaux 3D, tout en intervenant fortement sur la réduction des coûts. Nos imprimantes et nos matériaux fonctionnent parfaitement. Nos principaux avantages sont : une production de produits fiables, une vaste gamme de matériaux et un coût par pièce réduit », explique Fabio Annunziata. HP a atteint « le coût par pièce le plus bas du marché, jusqu’à 65 % inférieur aux autres méthodes d’impression 3D actuellement sur le marché ». HP a également annoncé l’expansion de son offre avec la plateforme HP Multi Jet Fusion 4210 et trois nouveaux matériaux.

HP dans le monde et en Europe

Plusieurs grandes entreprises mondiales utilisent aujourd’hui les solutions d’impression 3D de HP. Parmi celles-ci, nous retrouvons le groupe BMW, Johnson & Johnson ou encore la marque à la virgule, Nike. La technologie Multi Jet Fusion a également conquis de grandes sociétés européennes telles que :

  • le groupe Danfoss, producteur mondial de composants et de solutions pour la réfrigération, le conditionnement d’air, le chauffage, la gestion de l’eau et les contrôles industriels ;
  • ETH Zurich, l’École polytechnique fédérale de Zurich ;
  • Jaguar-Land Rover, constructeur automobile du Royaume-Uni ;
  • KTM AG, fabricant autrichien de motos et de voitures de sport ;
  • le Manufacturing Technology Centre (MTC) ;
  • ou encore Stage One, une société de services créatifs, leader au Royaume-Uni.

Matériaux et partenaires

« Les matériaux et agents d’impression 3D de HP ont remporté un remarquable succès », a annoncé Fabio Annunziata. Parmi ceux-ci, le HP PA 11 et les perles en verre HP 12 ont été développés au laboratoire « 3D Open Materials & Applications », à Corvalis aux États-Unis. Le PA 11 est adapté aux pièces fonctionnelles de haute qualité nécessitant une résistance aux chocs et une ductilité suffisantes. On retrouve ce matériau dans la fabrication de prothèses, de semelles, d’articles de sport, de boutons pression ou encore de charnières vivantes. Le second matériau, les perles en verre PA 12 à haute réutilisabilité, peut être utilisé pour la conception de pièces nécessitant une stabilité dimensionnelle et une répétabilité, comme des boîtiers, des moules ou encore d’autres applications d’outillage.

Actuellement, plus de cinquante entreprises sont engagées sur la plateforme de HP, Open Materials. Parmi celles-ci, DSM et Dow Chemical ont acquis le premier kit de développement de matériaux, avec l’objectif de développer des poudres pour les imprimantes 3D Jet Fusion. Par ailleurs, Evonik et Henkel, deux des premières entreprises à avoir rejoint le programme de matériaux HP, ont décidé d’acquérir les imprimantes HP Jet Fusion pour accélérer le développement d’applications personnalisées.

Et le futur ?

En 2018, HP « présentera de nouvelles couleurs et de nouvelles solutions, comme le HP 3D polypropylène hautement réutilisable. Ce matériau léger et étanche offrira une flexibilité accrue et une excellente résistance chimique. La société annoncera également une nouvelle approche de la fabrication additive métallique… qui va transformer la production métallique à grand volume ».

About The Author
mm
Gaëtan Lefèvre

Leave a Response