Visuel d'accroche
Vignette

Partenaire

DU
Date de début
AU
Date de fin

APS Meetings 2020 - Advanced Prototyping Solutions

Lieu :

Lieu

Espace Tête d'Or
103, boulevard Stalingrad
69100 Lyon Villeurbanne
France

Identité du contact
Djamil LOUNES
Téléphone du contact
E-mail du contact

Présentation

Description

Les APS Meetings vous accueillir les 7 et 8 octobre 2020, à Lyon, pour un programme de rencontres d’affaires et de conférences encore plus riche (voir ci-dessous) !

APS Meetings est une convention d’affaire et un congrès ayant permis à plus de 250 fournisseurs et 450 sociétés donneur d’ordres venant de domaines aussi variés que l’aéronautique, la défense, l’automobile, l’électronique, le rail, le médical…, de se rencontrer et d’échanger sur des problématiques d’affaires.

Programme

Programme de l'événement

Programme du congrès

Premier jour

09:00 - 09:30 La Fabrication additive au cœur des nouveaux enjeux industriels

Elizabeth REY – ADDITIVE CONSEIL Securité

De récentes études économiques analysent la forte progression du marché de FA et lui prédisent une croissance à un rythme soutenu. Placée au cœur du renouveau industriel, qu’en est-il de son adoption par nos entreprises ? Quels freins subsistent encore à sa généralisation et quels sont les facteurs susceptibles de la déclencher.

09:30 - 10:00 La Fabrication Additive Métal, une solution crédible pour des pièces critiques de MRO dans le ferroviaire

Philippe FERAUD (SNCF) &Bertrand HERRY (ANY SHAPE)  

Petit volume de production et lead-time serré, les pièces de Maintenance et Réparation semblent être faites pour la Fabrication Additive. Fausse bonne idée ou réelle opportunité ?

Au travers d’un cas concret d’application, la SNCF et Any-Shape s’unissent pour vous présenter le process de qualification d’une pièce critique massive, de la mise en production aux essais dynamiques sur train, et ouvrent des perspectives.

10:00 - 10:30 Les nouveaux procédés d'impression 3D composites chez Airbus

Rodolphe TROUVE (AIRBUS)

Cette présentation se concentrer sur les technologies actuelles et futures utilisées par Airbus pour produire des pièces utilisant les technologies composites d'impression 3D.

10:30 - 11:00 Internaliser le prototypage fonctionnel et la production de pièces spéciales : Avec la technologie HP Multi Jet Fusion Couleur et l’offre HP 3D-as-a-Service (3DaaS), la fabrication additive est désormais accessible et sans surcoût

Nicolas AUBERT (HP France) et Sébastien BOUILLOUX (Seb'AUTOMATISME)

Afin de favoriser et accélérer l'adoption de l’impression 3D en interne, HP propose la technologie HP Multi Jet Fusion qui permet de répondre aux applications plastiques de production en petite/moyenne série mais aussi de réaliser du prototypage fonctionnel.  La société Seb’Automatisme partagera son expérience dans la domaine de la fabrication de machines spéciales et des nouvelles applications en couleur rendues possibles grâce à cette technologie. HP 3D-as-a-Service (3DaaS), la nouvelle offre d’abonnement prédictible et transparente, est proposée par HP pour s’équiper rapidement en impression 3D avec une solution complète qui associe imprimante, services, et consommable.

11:00 - 11:30 Poudres de superalliage innovantes pour une utilisation à haute température dans les domaines de l'aérospatiale, de la production d'énergie et du sport automobile

Jean-Marie LAMBERT (ERAMET) et Gael GUETARD (OXMET)

Présentation d’un nouveau superalliage fonctionnant à haute température et haute contrainte spécialement conçu pour la Fabrication Additive, pour les domaines des moteurs aéronautiques, fusées spatiales, turbines terrestres, Oil & Gas, Compétition auto et turbocompresseurs.

11:30 - 12:00 Comment les nouvelles technologies d’impression métallique bouleversent le cycle de vie des pièces mécaniques

Patrick FERRARIS (3DZ) et Alain DI DONATO (S.MART)

12:00 - 12:30 TABLE RONDE 1

12:30 - 14:00 DÉJEUNER

14:00 - 14:30 Enjeux industriels et défis scientifiques associés de la fabrication additive de composants de grandes dimensions

Guillaume RUCKERT (NAVAL GROUP) et Jean-Yves HASCOET (ECOLE CENTRALE DE NANTES)

La fabrication additive d'ébauches de grandes dimensions répond à des besoins industriels dans le secteur du naval de défense. Ces applications à fort enjeu technique justifient de maîtriser les conditions de dépôt pour des géométries complexes, de s'assurer de la qualité produite et avec des contraintes économiques fortes. Les briques technologiques pour répondre à tous ces défis ne sont pas disponibles sous forme de produits commerciaux et justifient des développements adaptés nécessitant des compétences techniques et scientifiques multiples. L'exposé propose une expérience partagée entre un laboratoire académique et un industriel pour conduire à des premières réalisations innovantes.

14:30 - 15:00 Statut actuel et futur de la fabrication additive

Christian FRANKE (FRAUNHOFER)

Cette présentation donne un aperçu du statut et des défis actuels de la Fabrication additive et met en évidence les obstacles entravant l'élargissement des applications industrielles. En outre, une perspective sur l'avenir de la FA sera présentée.

15:00 - 15:30 Une chaine numérique pour la fabrication additive unitaire de série - Le cas des prothèses d'OPR 

Luc ECKENFELDER (INITIAL) et Erwan CALVIER (OPR)

La croissance des usages de la fabrication additive passe par l’identification des marchés les plus pertinents ou la technologie se met au service du produit et non pas l’inverse. En développant une chaine numérique complète, OPR assisté d’Initial est en train de réinventer la manière d’équiper et de rééduquer des amputés des membres inférieurs. En partant d’un scan du patient, en développant une solution numérique simple adaptée aux habitudes de l’orthoprothésiste, et en repansant le produit final qu’est l’emboiture en y ajoutant des fonctions, un nouveau marché émerge de la collaboration de deux acteurs experts dans leur domaine.

15:30 - 16:00 L’impression 3D et le développement durable. Mythe ou réalité ? 

Aurélien FUSSEL (ALSTOM) et Pierre Antoine PLUNIVAGE (ARMOR 3D)

L’impact de la production industrielle sur notre environnement est devenu une préoccupation majeure. Dans ce contexte, ALSTOM et ARMOR partagent la même vision de l’industrie du futur : l’innovation au service de la société. La fabrication additive, dans le cadre d’une telle collaboration,  peut-elle satisfaire aux exigences du développement durable ?

16:00 - 16:30 PAUSE CAFÉ

16:30 - 17:00 Pièces mécaniques conçues à partir d’un agencement optimal de poutres métalliques

Philippe BAUER (THALES) et Alexandre HIRICOIU (ANSYS) 

La fabrication additive nous permet de concevoir un large éventail de solutions topologiques optimisées ou les formes organiques ne sont pas les seules à pouvoir répondre aux besoins. N’oublions pas les pièces creuses qui n’ont pas forcément besoin de contenir des lattices, ni les structures de charpentes métalliques présentées aujourd’hui.  

17:00 - 17:30 Relever les défis de la post-impression pour une fabrication additive 100% digitale

Bruno BOURGUET (POST PROCESS INTERNATIONAL)

Lors de cette présentation, nous aborderons les différentes méthodes actuelles de traitement post-impression dans la fabrication additive et comment l'intégration de la 3D dans l'industrie 4.0 nécessite dès à présent la mise en place de solutions plus sophistiquées basées sur le lien numérique interactif entre les différents systèmes. Nous passerons en revue la mise en œuvre pratique et les avantages apportés par l'automatisation de la post-impression pour créer une solution intégrée dans laquelle la data est utilisée pour alimenter en temps réel les étapes de conception et d'impression. Nous examinerons également comment la connexion de données entre des systèmes intelligents apporte une véritable transformation des résultats obtenus sur les pièces finales et les enjeux commerciaux qui y sont liés.

17:30 - 18:00 Création d’une fonction Echangeur thermique : de l’expression du besoin à la preuve de concept

Damien SERRET (THEMIST) et Frederic LETRANGE (Liebherr Aerospace)

Comment concevoir et intégrer une fonction thermique, par exemple un échangeur de chaleur, dans un pièce mécanique située en environnement contraint ? Nous nous attacherons à présenter les différentes approches de conception et optimisation des échangeurs de chaleur, avec un focus sur leur production en fabrication additive. Nous illustrerons notre propos par un cas d’application de la société Liebherr Aerospace.

18:00 - 18:30 TABLE RONDE 2

Deuxième jour

08:30 - 09:00 KREOS 

09:00 - 09:30 Maintenance et Fabrication Additive : peut-on mutualiser les différents besoins industriels ?

Louis-Romain JOLY (SNCF), Franck BOCQUET (TEAM Henry Fabre) et Denis CUNIN (CIRTES)

CIRTES et SNCF ont menés une première série de travaux visant à rendre la supply-chain de maintenance plus agile grâce aux technologies numériques. Une mutualisation transsectorielle des travaux pour les besoins liés à la maintenance est vite apparue indispensable. Après un an de travail d’un consortium de 9 entreprises regroupées au sein de TEAM Henri Fabre et avec le soutien de CIRTES et Inovsys, quels sont les principaux enseignements ?

09:30 - 10:00 Enfin une certification standardisée pour l’AM – grâce à la DIN SPEC 17071! De quoi assurer la qualité d’applications critiques

Christophe Blanc (TÜV SÜD) 

L'ensemble de l'écosystème de la fabrication additive est confronté au même défi: peu de standards adéquats sont en vigueur. C'est pourquoi des directives individuelles sont laborieusement élaborées et respectées par chaque entreprise. Par conséquent, chaque fournisseur répond à des critères différents.

La norme DIN SPEC 17071* est le premier standard développé par des experts en AM ayant pour but d’assurer la qualité au sein d’un centre de fabrication additive. Nous présentons le contenu du document et montrons pourquoi cette norme convient de manière idéale pour évaluer la qualité des fournisseurs (internes et/ou externes). Tant pour les séries et tant pour les pièces de rechange. Le tout à travers les industries!

10:00 - 10:30 Capteur sans contact et inspection tridimensionnelle pour la fabrication additive

David WAHL (FARO)

10:30 - 11:00 Fabrication Additive Métallique de pièces série Aéronautique : partenariat gagnant DASSAULT AVIATION – LISI AEROSPACE AM 

Jean-Pierre ARGENTON (DASSAULT AVIATION) et Jules BAROT (LISI)

Avant de passer en 2021 au Make or Buy avec le projet AEROPRINT, DASSAULT AVIATION  a souhaité depuis 2012 développer le LBM en stratégie 100% Buy. C’est donc tout naturellement que DASSAULT AVIATION s’est rapproché de LISI, un partenaire historique. Cette réussite conjointe sur de nombreuses pièces permet de poursuivre les développements FA entre LISI et DASSAULT. Les sujets sont souvent complexes mais l’ambition des 2 groupes est identiques : faire évoluer la Fabrication Additive LBM pour réduire nos couts et la masse des pièces.

11:00 - 11:30 Développement avec Optimisation Topologique modale et Fabrication d’un support d’équipement pour l’aéronautique

Nicolas CORREGE (PRINTSKY) et Vincent CONESA (CEA)

Le CEA/CESTA et Printsky ont collaboré pour le développement d'un support d'équipement aéronautique "organique" en Fabrication Additive Titane LBM. Toutes les étapes clefs de l'industrialisation ont été suivies, à savoir: Création de cahier des charges et spécifications, optimisation topologique pour du gain de masse, design de la pièce en intégrant les contraintes de fabrication , validation calcul, qualification machine et matière, élaboration de la gamme de fabrication et de contrôle, fabrication des pièces et tests.

11:30 - 12:00 L’usine d’aujourd’hui et la fabrication additive : comment choisir la technologie et concevoir différemment pour une industrialisation plus économique et plus agile, comment créer de la valeur sur vos produits

 Jean-Michel LUCAS (CYLAOS) et Alexandre MULATIER-GACHET (4CAD)

Le connex’lab, mini-usine 4.0, permet aux industriels de se projeter dans l’avenir en découvrant comment les nouvelles technologies interconnectées peuvent créer de la valeur.3 technologies d’impression 3D (FDM, SLA, MJF) ont été utilisées pour concevoir cette ligne de production et assembler un objet personnalisé pour le client. Les critères de choix et les avantages de chaque imprimante seront mis en valeur ainsi que l’importance de la conception.  De nombreux exemples clients viendront compléter cette présentation pour illustrer le potentiel industriel et actuel de la fabrication additive.

12:00 - 12:30 TABLE RONDE 3

12:30 - 14:000 DÉJEUNER

14:00 - 14:30 Développement d’une philosophie Design-To-Print axée sur la rentabilité économique

Bastien ATGER (STELIA) et Nicolas SAINTIER (ENSAM)

L’objectif majeur de cette philosophie est la définition d’un design d’accoudoir de siège Pilote le plus efficace économiquement pour envisager une mise en production. Cet accoudoir est, à l’origine, un ensemble de pièces réalisé via différents procédés et matériaux. La fabrication additive offre aujourd’hui la possibilité de le réaliser en une seule pièce. Les travaux sur la fonctionnalisation, l’orientation, l’imbrication des pièces et les paramètres d’impression ont permis la mise au point d’une philosophie Design-to-Print STELIA en accord avec les performances industrielles de la fabrication additive.

14:30 - 15:00 Intégration de la simulation pour la Fabrication Additive métallique dans le processus d’industrialisation

Mathieu PERENNOU (MSC SOFTWARE – HEXAGON) et Alexis RENECORAIL (LISI)

15:00 - 15:30 Notre Nouvel alliage d’aluminium à haute propriétés mécaniques, le A20x (AL205), et ses applications en série

Alexandre PFISTER (3TRPD)

L’alliage d’aluminium A20X conçu pour le moulage et la fabrication additive, fait partie des plus solides au monde. En effet, cette poudre brevetée a dépassé les 500 MPa UTS. De par ses propriétés, l’alliage A20X est idéale pour la fabrication de manière additive des composants aéronautiques nécessitant une certaine solidité, durabilité et précision. Une application de production série sera présenté.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive