Industries
Now Reading
Clay Guillory – Titan Robotics

Clay Guillory – Titan Robotics

by Gaëtan Lefèvre14 octobre 2016
Partage :

À l’occasion des Jeux olympiques d’été à Rio, A3DM Magazine s’est intéressé aux technologies de fabrication additive dans le sport. Pour ces rencontres internationales, plusieurs athlètes chez les valides mais aussi en paralympique utilisent des équipements conçus par impression 3D. Tous les acteurs que nous avons contactés ne nous ont pas répondu. Nous vous proposons deux rencontres. Tout d’abord avec Clay Guillory, le fondateur et PDG de Titan Robotics, qui a aidé Billy Lister, un jeune cycliste paralympique atteint d’une maladie neurodégénérative qui a paralysé son bras gauche, à concevoir un guidon sur mesure. Ensuite, Nawale Chelghoum, commerciale chez Erpro & Sprint, qui est en charge du projet des guidons JetOne by S2A pour l’équipe française de cyclisme sur piste.

Propos recueillis par Gaëtan Lefèvre, rédacteur en chef

______________________________________

clay-guillory-a3dm-magazine

Clay Guillory est le fondateur et PDG de Titan Robotics. Ingénieur en mécanique, il a créé la société Titan Robotics dans son garage, il y a deux ans. D’abord vue comme un passe-temps, l’impression 3D devient son gagne-pain. Rapidement, il construit sa propre imprimante 3D grand format, pour son premier client, toujours dans son garage. Au cours des deux dernières années, la société a augmenté, passant du garage de la maison à un bâtiment à Colorado Springs. L’une de ses productions sera utilisée par un athlète paralympique aux Jeux olympiques de Rio.

Pourriez-vous présenter Titan Robotics ?

La société Titan Robotics est spécialisée dans la conception et la construction sur mesure d’imprimantes 3D grand format. Nous aidons les entreprises à travers le monde à améliorer la fabrication en utilisant l’impression 3D, en particulier pour de la production à grande échelle. À côté des machines de fabrication, nous réalisons également des travaux d’impression personnalisés. Avec E-Nabling The Future, nous avons travaillé bénévolement pour imprimer en 3D des prothèses pour des enfants ayant des membres manquants. À Titan Robotics, nous croyons que l’impression 3D peut être utile pour améliorer la vie de nombreuses personnes ayant un handicap physique, notamment grâce à des dispositifs d’assistance personnalisés.

Qui est Allison Jones ?

Allison Jones est ingénieure en mécanique et une athlète paralympique américaine. Elle a rejoint l’équipe Titan Robotics après avoir développé un intérêt pour l’impression 3D. Allison est une paracycliste et skieuse alpine pour l’équipe américaine. Les Jeux olympiques de Rio sont ses huitièmes Jeux. Elle a gagné huit médailles paralympiques dont deux médailles d’or, trois d’argent et trois de bronze, hiver comme été. Allison est née avec une malformation congénitale qui a stoppé sa jambe droite juste au-dessus du genou. Elle utilise ses compétences en ingénierie pour concevoir des dispositifs de stabilité qui se fixent sur son vélo, puis elle les imprime en 3D pour tester l’aérodynamique. Après avoir trouvé la bonne conception, elle utilise la partie 3D imprimée pour mouler le produit final en fibre de carbone et l’attache à son vélo pour la compétition. Allison possède un diplôme en génie mécanique de l’université de Denver. Elle prévoit d’obtenir sa maîtrise en prothèse et orthèse, pour l’aider à continuer à concevoir et à fabriquer des prothèses et appareils de stabilité pour les compétitions sportives et loisirs. Elle espère être en mesure de poursuivre ce travail chez Titan Robotics en utilisant l’impression 3D grand format.

Quel est le handicap de Billy Lister et quel était le défi pour Titan Robotics?

Billy Lister (photo ci-dessous) est un jeune cycliste paralympique. Une maladie neurologique a paralysé son côté gauche après avoir subi un accident cardiovasculaire lorsqu’il était adolescent. Billy fait face à un défi particulier à vélo. L’effort physique lui fait perdre tout contrôle de son bras gauche. La position inconfortable n’aide pas. Il se tend et perd ses moyens. Cela a ralenti Billy, en particulier sur les longs trajets pour les courses sur route. Après réflexion, Allison et lui ont décidé de concevoir un dispositif spécifique, attaché à son guidon, qui maintiendrait son bras dans une position confortable et aérodynamique.

billy-lister-cyclisme-a3dm-magazine

Quel a été le dispositif produit par l’impression 3D ?

Allison et Billy sont venus un jour au bureau avec le modèle d’un dispositif de maintien pour le bras de Billy. Allison avait conçu ce modèle sur SolidWorks. Ils souhaitaient l’imprimer en 3D pour le tester sur le vélo de Billy. Ils ont dû ajuster la conception après le test et créer plusieurs versions de la « perche de bras ». Allison a réaliser que l’appareil pourrait avoir un autre rôle que celui de simplement tenir le bras de Billy, qu’il pourrait également exercer un point de pression sur son poignet pour détendre ses nerfs et redresser son bras. Cette position plus détendue et naturelle a permis à Billy d’augmenter sa vitesse de course. Pour Billy, ce dispositif a changé les règles et a joué un rôle majeur dans sa qualification pour les Jeux paralympiques de 2016 à Rio.

perche-de-bras-impression-3d-a3dm-magazine

Pourquoi avoir utilisé la technologie d’impression 3D ?

L’impression 3D vous permet de concevoir et de fabriquer une pièce à très faible coût et dans un court laps de temps. Le plastique utilisé pour fabriquer le dispositif est relativement peu coûteux, et une nouvelle partie pourrait être imprimée en un jour. Allison et Billy étaient en mesure de réaliser plusieurs versions de la « perche de bras » pour tester et trouver une conception plus juste. L’impression 3D vous donne également la possibilité de concevoir des pièces complexes qui seraient normalement difficiles à concevoir. Cette technologie leur a donné la possibilité d’ajouter de petites fonctionnalités sur l’appareil, telles que le point de pression sur le poignet de Billy.

perche-de-bras-2-a3dm-magazine

Quel procédé et quels matériaux ont-ils utilisé pour concevoir cette « perche de bras » ?

Le dispositif a été imprimé sur l’une des imprimantes 3D de Titan Robotics, utilisant le procédé appelé « FDM », « Fused Deposition Modeling » (impression 3D par dépôt de matière fondue). Il a été fabriqué à partir de filament plastique PETG.

Quels ont été les critères de cette évolution ?

Le dispositif devait être léger et aérodynamique, et assez fort pour supporter le poids de Billy lors d’une course de vélo.

Quelle a été l’optimisation topologique apportée ?

Les contraintes de temps ne nous ont pas laissé assez de temps pour optimiser ce dispositif. Nous avons réalisé l’impression 3D simplement tel qu’il fut conçu et physiquement testé par Allison et Billy.

Enregistrer

About The Author
mm
Gaëtan Lefèvre

Leave a Response