Magazine Mercredi 6 juin 2018 - 11:20

3D Start PME, un programme d’aides aux entreprises

Partagez cette news :

L’Alliance Industrie du Futur, le Symop, le CEA et le Cetim viennent de lancer « 3D Start PME », un programme d’accompagnement pour les petites entreprises dans la découverte de la fabrication additive métallique.

Après la réussite du programme Robot Start PME, qui a permis à des centaines de petites entreprises de se lancer en robotique, l’histoire se prolonge. L’Alliance Industrie du Futur, le Symop, le Cetim et le CEA renouvellent l’expérience avec la fabrication additive métallique, en lançant le programme 3D Start PME.

L’enjeu des petites entreprises

Face aux évolutions de marché et de la chaîne de production, les petites entreprises sont les premières impactées. Si elles sont capables d’intégrer rapidement les nouveaux process, elles sont également les plus fragiles face au changement et peuvent rencontrer de nombreuses difficultés. Que ce soit pour la robotique ou pour la fabrication additive, l’intégration de ces nouvelles technologies n’est pas chose aisée. « Les PME se retrouvent face à une problématique de compétences. De plus, elles ne sont pas forcément flexibles pour changer leurs habitudes », nous explique Thierry Gautreau, responsable BU Innovation,

Conception et Simulation au Cetim. « Elles ne doivent pas uniquement se concentrer sur le retour sur investissement. L’image de l’entreprise est changée. Ces outils offrent la possibilité de communiquer. Il faut prendre en compte toutes ces dimensions. Le programme Robot Start PME a connu un fort succès, car parmi les entreprises accompagnées, les soixante premières qui ont investi ont continué à progresser et à recruter. »

L’objectif de ce programme est donc d’accompagner le déploiement de la fabrication additive en France, pour que les PME et les PMI puissent saisir les opportunités proposées par cette nouvelle technologie : nouveaux produits, nouveaux usages, marchés en développement, nouvelles relations clients, montée en gamme dans les chaînes de valeurs, etc.

Les participants au programme 3D Start PME bénéficieront d’un diagnostic et d’une aide à la décision.

Conseils et accompagnement

Les participants au programme 3D Start PME bénéficieront d’un diagnostic et d’une aide à la décision, d’un accompagnement à la mise en œuvre par des experts indépendants, ainsi que d’un accès à des plates-formes de test de faisabilité. « Des experts formés, du Cetim ou de ses partenaires, vont accompagner les entreprises dans l’évaluation des opportunités. Ils les aideront à prendre connaissance de toutes les données et de tous les leviers qui vont les aider dans leur projet. Ensuite, ils les aideront à mener à bien un process d’achat d’équipements ou de sous-traitance, par exemple en rédigeant un cahier des charges. Ces experts accompagnent également les PME dans le plan de formation interne, l’évolution de la supply chain, etc. », commente Thierry Gautreau.

Une phase d’expérimentation

Une phase pilote a été ouverte au deuxième trimestre de l’année 2017. Celle-ci vise à sensibiliser trente-sept entreprises et à en accompagner douze dans les prochaines années. Le programme a pour vocation à être repris et déployé dans les différentes régions de France. Cet objectif a été fixé par la feuille de route nationale « Fabrication Additive », publiée par l’Alliance Industrie du Futur et soutenue dans le cadre du Programme d'investissements d’avenir (PIA).

Un comité de sélection composé des différents partenaires du projet est chargé du processus de recrutement, dont l’évaluation porte sur :

• les compétences dans la technologie de fabrication additive ;

• l’expérience du diagnostic stratégique et de l’accompagnement des PME ;

• l’aptitude à s’approprier et à diffuser les méthodologies développées dans le cadre du programme 3D Start PME ;

• la capacité à communiquer et à obtenir l’adhésion dans l’environnement de la PME.

Les inscriptions à la phase pilote se sont clôturées le 20 avril 2018.

Recrutement et accompagnement

Après cette phase d’expérimentation, le dispositif sera déployé à la mi-2018, avec l’objectif de sensibiliser 300 à 500 entreprises sur le territoire national, en concertation avec les régions. Outre le dispositif d’accompagnement des PME, ce projet pilote permettra l’élaboration de supports de sensibilisation et de formation, intégrant notamment le volet HSE (hygiène sécurité environnement), qui constitueront un socle d’outils disponibles pour le déploiement de l’action dans les territoires.

Chaque région définira ses propres ambitions et ses propres financements. Chacune financera à la mesure de ses moyens, ou ne financera pas ce programme. Nous invitons donc les industriels et les entrepreneurs à pousser leurs acteurs régionaux pour faire avancer le programme 3D Start PME.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive