Magazine Jeudi 21 janvier 2021 - 11:56

Le CETIM Centre-Val de Loire au cœur du projet FAMAD

Partagez cette news :

cetim_impression-3d_projet_famad

La plateforme FAMAD (Fabrication Additive Métallique Aéronautique et Défense) est une opportunité pour les industriels de la Région Centre-Val de Loire et de France pour s’approprier et industrialiser la fabrication additive métallique. L’équipe du Cetim dispose d’un savoir-faire sur la fabrication additive métallique, mais aussi d’un centre équipé. A3DM Magazine est allé au cœur du projet et des ambitions de l’institut labellisé Carnot.

Le mardi 13 octobre, à Bourges, à l’occasion de la journée technique « La fabrication additive dans tous ses états », le Cetim Centre-Val de Loire présentait sa nouvelle plateforme FAMAD (Fabrication Additive Métallique Aéronautique et Défense) équipée de systèmes de fabrication additive métal mis à disposition des industriels. Le projet FAMAD fait suite aux précédents programmes SUPCHAD (SUPply CHain pour l’Aéronautique et la Défense) qui ont permis aux industriels de découvrir l’ensemble de la chaîne de valeur autour du procédé de fusion laser sur lit de poudre et les technologies additives. Ces projets ont été menés pour répondre aux interrogations des industriels concernant les verrous et les bénéfices des procédés de fabrication additive métallique.

FAMAD, une plateforme berruyère sur un territoire industriel

À Bourges, le Cetim Centre-Val de Loire vient de se doter d’une nouvelle machine de fabrication additive métal, une EOS M290, qui rejoint la SLM 280 HL. Moins exigeante que la machine de SLM Solutions en termes de coulabilité des poudres utilisées, elle permet à l’institut labellisé Carnot de qualifier davantage de références de poudres, notamment dans les aciers, aciers inoxydables, Inconel, alliages d’aluminium, alliages de titane, et matériaux développés sur mesure. Installés au cœur de la nouvelle plateforme FAMAD, les deux systèmes de fabrication additive métal sont assistés de deux microbilleuses, de deux fours de traitement thermique ainsi que de moyens complets de caractérisation et de contrôle de la poudre et des pièces fabriquées.

En tant que spécialiste de la fabrication additive métallique depuis plus de 10 ans, l’équipe d’experts du Cetim Centre-Val de Loire dispose de connaissances et de compétences reconnues, plus particulièrement sur le procédé de fusion laser sur lit de poudre (SLM). Elle accompagne les industriels pour leur permettre de découvrir, d’évaluer et de maîtriser la technologie de fusion laser sur lit de poudre. Les entreprises peuvent, au sein de la plateforme tester, réaliser et valider leurs preuves de concept. Pour cela, il leur suffit de participer, en tant que client ou membre, à ce consortium, aux moyens mutualisés, auquel participent MBDA, Safran, Hutchinson, MKAir, Roxel et Mecabess. Les membres bénéficient d’un accès aux machines en temps partagé, dans le respect de la confidentialité de leurs travaux, et d’un accompagnement dans leur mise en œuvre par des experts. Ils peuvent également participer à un programme de R&D partagé et profiter d’un accompagnement à la conception dispensés par le Cetim Centre-Val de Loire. « Un système de jetons a été mis en place, définissant un nombre de jobs d’impression », nous explique Mathieu Durand, responsable Industrie du Futur chez Cetim Centre-Val de Loire, lors de la visite.

La plateforme FAMAD est située entre l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM), fédération patronale française regroupant, dans le domaine de la métallurgie, les principales entreprises françaises, et le centre de formation de Bourges de la délégation générale pour l’armement (CFBS DGA). Bourges est ainsi une ville où le secteur de la fabrication additive est florissant. Les industriels locaux n’y sont pas pour rien. Ainsi,

A3DM Magazine présentait, dans le numéro précédent (numéro 28), « la fabrication additive au sein de l’armée de Terre ». Et c’est à Bourges que se situe l’école militaire du Matériel et de la Logistique où a été établie la ferme d’imprimantes 3D de la branche du maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres des Armées (MCO-T), créée pendant la crise sanitaire de la Covid-19.

Le Cetim Centre-Val de Loire est également associé à un autre industriel berruyers, le missilier français MBDA. Ensemble, avec des donneurs d’ordre de l’Aéronautique et de la Défense, ils travaillent sur le développement d’une autre plateforme nommée « Printing Bourges ». Celle-ci aura pour but de faire émerger et d’accompagner des sous-traitants pour les aguerrir à la fabrication additive métallique pour les secteurs de la défense et de l’aéronautique. Financée par la Région Centre-Val de Loire et par plusieurs partenaires, elle répondra à un besoin de création d’une filière d’excellence souveraine nécessaire au développement des industriels MBDA, Nexter ou encore Safran. Les PME, les acteurs académiques et les institutionnels, ainsi que les donneurs d’ordres de l’aéronautiques et de la défense participant à ce projet, pourront accélérer ensemble la transition industrielle et numérique vers l’industrie 4.0. Printing Bourges devrait voir le jour en 2022 et être équipée de plusieurs machines utilisant différents procédés comme la fusion laser sur Lit de poudre (PBF, LBM), la fabrication additive arc-fil (WAAM) ou le dépôt de matière sous flux d’énergie concentrée (DED poudre).

Un accompagnement à la fabrication additive métal

Comment réaliser une pièce en fabrication additive métallique ? Comment concevoir un composant mécanique pour pouvoir profiter de cette technologie ? Quels marchés s’ouvrent à ce type de produits ? Le Cetim a mis en place des unités pilotes à dispositif partagé (UPDP) pour aider et accompagner les industriels à répondre à ces questions, et préparer les entreprises à investir dans la fabrication additive en prenant un minimum de risques.

Lire la suite...

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

L’article que vous venez de lire est issu d’A3DM Magazine, la revue de référence en fabrication additive et en impression 3D. Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive