Magazine Mercredi 20 janvier 2021 - 14:38

Les cinq clés pour une fabrication décentralisée

Partagez cette news :

cinq_cles_fabrication_additive_industrie_4.0

Parmi les sujets de l'industrie 4.0, la production distribuée permet de rationaliser les processus (approvisionnement et volumes), de réduire l’impact logistique (moins de transport et d’entreposage) et d’offrir plus d’adaptabilité, en plus de sécuriser la production. Explication.

La fabrication d’hier est principalement basée sur l’identification des moyens de production les moins chers pour produire des pièces à l’étranger. Un fabricant local passe des années à développer une relation de confiance avec des partenaires de production sur différents continents parce que leurs pays disposent d’une main-d’œuvre à bas coût pour la production de pièces. En contrepartie, ces pièces sont exportées à travers le monde, ajoutant inévitablement des coûts à la production, pour finalement arriver à destination. Des sociétés dépendent d’un nombre limité de fournisseurs et se retrouvent ainsi obligées d’avoir des entrepôts remplis de pièces détachées en cas d’urgence. Sans oublier que les canaux traditionnels de production sont un cauchemar logistique douloureux et coûteux. Plus simplement, la supply chain est laborieuse et dépassée.

La fabrication décentralisée est le futur

La fabrication décentralisée est le futur et ses avantages sont pratiquement infinis, encore plus dans des situations de crise comme celle que nous vivons. C’est pourquoi, les entreprises se tournent vers la fabrication décentralisée ou vers une fabrication locale. La fabrication décentralisée désigne le fait d’utiliser une expertise globale à distance, de diversifier son réseau de fournisseurs et de produire des pièces localement. La fabrication additive est la clé de voûte qui permet à une équipe d’ingénieurs locale d’imprimer des pièces à la demande et ainsi d'éliminer les stocks inutiles. Les bénéfices majeurs de la fabrication décentralisée sont les suivants.

Localisation

Produire localement permet de réduire les coûts de transport, les taxes et les frais de douane. Les fabricants se sont rendus compte de l’intérêt financier et moral qu’apporte la fabrication décentralisée auprès des communautés. Ainsi, 68 % de chaque dollar dépensé chez un détaillant local revient à la communauté, contre 48 % avec de plus grandes entreprises, selon une étude d’Andersonville Study of Retail Economics parue en 2013.

Expertise locale

La globalisation des talents s’est révélée être un avantage de taille pour les petites, les moyennes et les grandes entreprises. La fabrication décentralisée approfondit cette capacité d’une société à développer un réseau de talents et d’expertise plus large et plus diversifié. En diversifiant sa supply chain, un fabricant peut déléguer ses productions et réduire son risque d’échec.

Impact environnemental

L’impact environnemental est la clé pour la longévité et l’impact écologique d’une entreprise. Adopter un concept de fabrication agile permet à la société de limiter le nombre d’installations permanentes et donc d’éviter les investissements risqués ou les coûts d’entretiens. Le modèle de fabrication décentralisée s’appuie sur des productions locales, éliminant ainsi la nécessité de transport et réduisant les émissions de CO2 et l’impact environnemental.

La fabrication additive est une méthode de conception et de fabrication disruptive qui pousse à réfléchir à des alternatives aux méthodes de fabrication traditionnelles. À quoi bon stocker des pièces de rechange dans des entrepôts sur plusieurs continents ? Pourquoi passer des années à développer un réseau avec des installations de production à l’étranger qui seront obsolètes dans le futur ? La fabrication décentralisée est la réponse à toutes ces questions et bien plus encore. Voici les cinq clés pour une fabrication décentralisée réussie.

La transparence avec les fournisseurs

Le défi : nous sommes tous passés par là. Des équipes cloisonnées, des départements opérant de façon isolée et des lignes directrices en pointillé. La complexité d’une organisation mène vers un manque de communication interne et plusieurs départements mesurent un succès différemment. Le modèle de fabrication décentralisée demande de la coordination entre plusieurs entités qui opèrent sur différents fuseaux horaires. Alors même que cela devient de plus en plus commun pour beaucoup d’entreprises à l’aube d’une nouvelle génération d’industrialisation, une communication rationalisée et la définition des rôles sont des défis propres à chaque organisation.

La solution : améliorer la traçabilité, le suivi et les mesures nécessite un outil de communication intégré. À l’image de Salesforce Chatter ou Microsoft Teams, ces outils ont été conçus pour améliorer les communications ce qui permet une meilleure définition des rôles et une plus grande productivité. La communication rationalisée ne doit pas être sous-estimée (figure ci-dessous).

Lire la suite...

Image
impression_3D_decentralisee_communication

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

L’article que vous venez de lire est issu d’A3DM Magazine, la revue de référence en fabrication additive et en impression 3D. Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive