Magazine Mardi 7 décembre 2021 - 12:48

Une Europe innovante avec le programme « Creative Europe »

Partagez cette news :

fabrication_additive_programme_creative_europe

L’Europe est une région du monde dont le patrimoine culturel et créatif est extrêmement riche. Au même titre que l’aéronautique ou l’automobile, ces secteurs bénéficient d’aides de la Commission européenne, notamment avec le programme « Creative Europe ». Explication !

Creative Europe est un programme de l’Union européenne visant deux objectifs promouvoir la diversité culturelle et linguistique de l’Union européenne et renforcer la compétitivité des secteurs culturels et créatifs. Ce programme soutient notamment la mobilité des artistes et la circulation des œuvres audiovisuelles européennes. Des projets européens créatifs et innovants sont régulièrement financés par les fonds européens. Mais avant tout, définissons le concept d’industries culturelles et créatives.

Les industries créatives en Europe

Le concept d’industries culturelles et créatives

Les industries culturelles et créatives se définissent par « la création, la reproduction et la diffusion de masse d’œuvres culturelles ». Ce concept a été créé, en 1948, par Theodore Adorno et Max Horkheimer. Il a évolué d’une simple inclusion des modes de création, de production et de distribution de produits culturels à l’incorporation d’innovations technologiques, des processus de production sophistiqués et des méthodes de distribution à grande échelle pour atteindre les marchés mondiaux.

Dans les années 1990, en Australie et au Royaume-Uni, le concept a encore évolué avec une économie créative. Celle-ci se concentre sur la créativité, l’innovation, le changement technologique et ses impacts sur le développement des entreprises. Ces industries prennent leurs origines dans la créativité, les compétences et les talents individuels. Elles ont un potentiel de création d’emplois et de richesses. Elles utilisent l’exploitation de la propriété intellectuelle et du droit d’auteur. Afin d’avoir une vision plus large de toutes les composantes possibles de ce secteur, l’UNESCO (l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture) a défini un « Cadre de statistiques culturelles » utilisé comme définition des industries culturelles et créatives (voir figure ci-dessous). Ceux-ci regroupent « les secteurs d’activités qui ont pour objectif la production ou la reproduction, la promotion, la distribution ou la commercialisation de biens, de services et d’activités de contenus dérivés de la culture, d’origines artistiques ou patrimoniales ».

Image
cadre statistique culturel unesco

Le soutien à long terme de la Commission européenne

En Europe, la richesse du patrimoine culturel et de ses industries culturelles et créatives est fondamentale pour définir l’identité européenne. La culture et les expressions culturelles font partie des valeurs communes, des principes de citoyenneté, de l’inclusion sociale et des dialogues interculturels. La culture contribue également au développement économique, à la croissance industrielle et à celle de l’emploi au sein de l’Union européenne.

Selon la Commission européenne, « les industries culturelles et créatives sont celles dont les activités sont fondées sur des valeurs culturelles ou d’autres expressions artistiques créatives individuelles ou collectives ». Elles sont définies dans la base juridique du Creative Europe programme. Elles mettent l’accent sur les étapes ultérieures de la chaîne de valeur – y compris les étapes de production et de diffusion des opérations industrielles et de fabrication. Elles sont essentielles pour assurer le développement continu des sociétés – également au cœur de l’économie. Elles génèrent une richesse économique, industrielle et commerciale considérable.

Le soutien de la Commission européenne à la culture, à l’innovation, à la créativité et au secteur audiovisuel est donc élémentaire. Depuis de nombreuses années, il est assuré par divers programmes de financement. Pour la période 2021-2027, il est porté par treize financements de projets. Ces derniers sont évalués par leurs aspects innovants et leur potentiel d’intégration à des objectifs spécifiques financés par l’Union européenne. Certains de ces appels à projets innovants touchent de près ou de loin la fabrication additive.

Des programmes pour une Europe créative

« Creative Europe 2021-2027 »

Le programme « Creative Europe 2014-2020 » a constitué une plateforme unique pour un soutien coordonné et constructif à travers le continent. Il est donc logiquement suivi par le programme « Creative Europe 2021-2027 », doté d’un budget de 2,44 milliards d’euros – contre 1,47 milliard d’euros lors du précédent programme. Ces investissements porteront sur des actions qui renforcent la diversité culturelle et répondent aux besoins et aux défis du secteur créatif, en soutenant la relance du secteur, en renforçant les efforts des acteurs pour devenir plus inclusif, plus numérique et plus durable sur le plan environnemental. Les principaux objectifs du programme sont de sauvegarder, de développer et de promouvoir la diversité et le patrimoine européen culturels et linguistiques, mais également d’accroître la compétitivité et le potentiel économique des industriesculturelles et créatives. Le programme « Creative Europe » est ouvert aux organisations culturelles et créatives des États membres de l’UE, ainsi que des pays non membres. Il se divise en trois volets.

Lire la suite.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

L’article que vous venez de lire est issu d’A3DM Magazine, la revue de référence en fabrication additive et en impression 3D. Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive