News Lundi 21 janvier 2019 - 11:51

Liebherr imprime en série des pièces pour Airbus

Partagez cette news :

airbus-a350-xwb-a3dm-fabrication-additive

Liebherr-Aerospace, fabricant de pièces pour l’industrie aéronautique, a annoncé la production en série de composants, imprimés en 3D, pour Airbus. Les premières pièces produites en fabrication additive seront des supports pour le train d'atterrissage avant pour l’Airbus A350 XWB.

Impression de pièces qualifiées

Basée à Toulouse, la société Liebherr-Aerospace & Transportation est l’une des onze filiales du Groupe Liebherr. Elle dirige et coordonne l’ensemble des activités aéronautiques et ferroviaires du groupe, pour des applications civiles ou militaires. Elle développe et fabrique des pièces aéronautiques comme des systèmes d'air et de commandes de vol, des trains d'atterrissage, ou encore des engrenages et des boîtes de transmission. Elle fournit également des services de réparations et de révisions des équipements, ainsi que de fourniture de pièces de rechange et des services AOG (Aircraft On Ground). 

Depuis de nombreuses années, Liebherr-Aerospace travaille en étroite collaboration avec l’avionneur Airbus. Une partie de leurs travaux portent sur l’utilisation de la fabrication additive et la qualification des pièces pour le secteur aéronautique. Les supports pour le train d'atterrissage avant des Airbus A350 XWB qui seront imprimés en série « représentent les toutes premières pièces d’un système destiné à Airbus, ayant obtenu la qualification pour impression 3D ».

Image
fabrication-additive-liebherr-aribus-support-train-atterrissage

Support de capteur de train d'atterrissage avant développé par Liebherr.

Une étape pour Liebherr

La production en série des supports pour le train d'atterrissage avant pour l’Airbus A350 XWB a commencé à l’automne 2017, lorsque Lindenberg GmbH, centre d’excellence de Liebherr, a reçu l'autorisation de l'Office fédéral allemand de l'aviation, la Luftfahrtbundesamt (LBA), de produire des composants par fabrication additive. Depuis cette date, elle imprime des pièces conformément au formulaire 1 de l'EASA. Cette qualification est une première étape de franchis pour l’embarquement de pièces en titane de classe 2 et 3 conçues par fabrication additive.

« Cette étape majeure confirme notre statut de pionnier et de partenaire de choix dans le monde aéronautique. Nous prévoyons de fabriquer des composants plus complexes dans le futur afin d’exploiter pleinement le potentiel offert par la fabrication additive », a commenté Josef Gropper, directeur général et directeur opérationnel de Liebherr-Aerospace & Transportation.

Image
fabrication-additive-en-serie-liebherr-aeronautique

Vue dans la chambre de fabrication de l’imprimante 3D.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive