News Mardi 12 juin 2018 - 11:20

La trappe de maintenance Éole remporte le trophée 3D Print

Partagez cette news :

Trappe_Eole_CTIF_3DPrint_A3DM

Développée par le CTIF et ses partenaires : Sogeclair Aerospace, Voxeljet et Ventana, la trappe de maintenance aéronautique en aluminium Éole a remporté le trophée 3D Print 2018. Une optimisation réussie !

Obtenue par le procédé de cire perdue, la trappe Éole est une prouesse technologique, qui ouvre la voie à de nouvelles applications industrielles. Pour produire cette pièce, le CTIF a été confronté à la difficulté d’obtenir une fine toile de grande dimension : 2 mm d’épaisseur ; sur une grande surface : 700 x 400 mm ; accrochée à une structure organique intégrant des fonctions multiples : mécanisme de fermeture/ouverture, butées, joint d’étanchéité, fixation, etc. Seule l’association de la fabrication additive pour l’obtention d’un modèle perdu et de la fonderie cire perdue aluminium a permis une telle prouesse technologique.

Image
Trappe_Eole_CTIF_photo_A3DM

Une optimisation du design réussie

Le développement et la réalisation de la trappe Éole ont nécessité de nombreux outils numériques : de Catia V5 pour la CAO et d’OptiStruct pour l’optimisation topologique aux logiciels QuikCAST et ProCAST pour la simulation du process fonderie. Grâce à cette optimisation topologique, la masse de la trappe Éole a été réduite de 30 % par rapport à celle des trappes classiques. Son coût de production a également été diminué. 

Image
Trappe_Eole_CTIF_simulation_a3dm

La quête du poids

Cette optimisation topologique répond à une quête du poids dans le secteur aéronautique. Les frais de carburant représentant actuellement, pour les compagnies aériennes, le premier poste de coût, l’allègement des structures aéronautiques est donc un enjeu majeur. Plusieurs manières permettent de réduire le poids des pièces : soit par la substitution par des matériaux différents (mais souvent très onéreux et à faible maturité technologique), soit par des couples matériau/process mâtures rentabilisés par l’optimisation topologique du design des pièces et par l’utilisation de technologie de fabrication de rupture comme la fabrication additive. Éole est un exemple frappant de la réussite de cette deuxième solution.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive