News Jeudi 31 janvier 2019 - 07:30

DB Project, un concept-car imprimé en 3D en hommage à David Bowie

Partagez cette news :

concept-car-db-massivit-fabrication-additive

À l’occasion du prestigieux Festival Automobile International (FAI) 2019, qui se tient à l’hôtel national des Invalides, à Paris, du 31 janvier au 3 février 2019, le designer automobile Takumi Yamamoto présente son projet DB, un concept-car grandeur nature entièrement conçue par fabrication additive. Développé en partenariat avec Massivit 3D, spécialiste de fabrication additive grand format, et Marie 3D, filiale de Marie Frères, cette pièce est un hommage au chanteur David Bowie. 

Une pièce à l’esprit Bowie

Après 7 ans au sein du centre de design de PSA Peugeot Citroën, où il conçut notamment la légendaire GTbyCitroën, concept car futuriste, le designer automobile Takumi Yamamoto a créé, à Paris, son propre studio (qui porte son nom). Outre ses concepts-cars exceptionnels, il conçoit des meubles et des robots futuristes. Véritable fan et passionné de David Bowie, il rêvait un jour de réaliser une œuvre unique avec le chanteur. Malheureusement, le 10 janvier 2016, le destin en décida autrement et le projet de concept-car tant espéré par l’artiste-designer se transforma en hommage. « Un projet pour exprimer toute mon admiration envers ces chansons », explique le designer. Il a donc imaginé un design arborant un habitacle qui représente et « protège » l’esprit de David Bowie. La carrosserie extérieure se compose de nombreuses formes, différentes selon les angles de vue, rendant hommage au chanteur aux multiples personnalités. Des cristaux ont notamment été intégrés sur l’un des côtés pour refléter « la pureté du message lyrique et musical de Bowie ».

Image
concpet-car-designer-automobile-takumi-yamamoto
Image
fabrication-additive-concept-car-massivit

Une innovation additive grand format

Pour réaliser ce concept-car unique et reproduire physiquement l’imagination de l’artiste, aux formes géométriques complexes et originales, les méthodes de fabrication traditionnelle, comme le détourage CNC, ne pouvaient suffire. La fabrication additive était la solution. En outre, elle se révélait plus économique, plus rapide et produisait moins de déchets. Le concept-car a finalement été conçu à l’imprimerie Marie 3D, spécialisée dans les services de fabrication additive grand format, située à Paris. « C’était un challenge exaltant combinant œuvre d’art et prototype. Nous avons particulièrement apprécié le fait qu’il s’agissait du premier projet où nous avions le total contrôle de l’aspect créatif, indépendamment des contraintes liées à la construction automobile. Et nous avons exploité au maximum cette liberté de création.Nous nous sommes lancés dans le projet avec l’idée de démontrer les capacités de notre imprimante Massivit 3D en termes de taille, de rapidité et de fiabilité. Cette technologie constitue une alternative significativement plus économique et plus rapide que les procédés conventionnels, et fait la part belle à la créativité conceptuelle, à la liberté géométrique et à l’optimisation du flux de production », explique Philippe Marie, gérant de l’imprimerie Marie 3D. L’œuvre a, principalement, été imprimée sur une machine grand format Massivit 1800. 

Image
fabrication-additive-grand-format-massivit-1800

L’œuvre a, principalement, été imprimée sur une machine grand format Massivit 1800. 

Un époustouflant projet additif

La carrosserie extérieure a été réalisée avec la technologie exclusive Gel Dispensing Printing (GDP), dans le matériau Dimengel, sur la machine Massivit 1800. Elle comprend dix pièces imprimées dont la plus grande mesure 1,80 m x 1,20 m x 1,10 m. « Il a fallu 60 heures d’impression pour cette unique pièce », nous explique le concepteur Philippe Marie. Les phares ont été imprimés en parallèle sur d’autres machines. L’œuvre a également nécessité un gros travail de post-traitement : ponçage, peinture… Mais le plus dur pour le concepteur a été la gestion de la distorsion. Ce projet de concept-car DB a coûté aux alentours de 200 000 €. Avec les méthodes de fabrication traditionnelle, le coût aurait sûrement été le double.

En plus du designer automobile Takumi Yamamoto et du concepteur Philippe Marie, deux autres personnes ont participé à ce projet : Cyrille Ancely et Alexandre Larnac. Designer industriel, Cyrille Ancely a contribué à concrétiser la vision de Takumi Yamamoto en développant le design et en transformant le concept en modèle 3D. L’artiste Alexandre Larnac a converti le modèle numérique 3D du concept-car en animation réaliste, afin de donner l’impression que la voiture était véritablement en train de rouler. 

Image
impression-3d-concept-car-david-bowie

Stimuler le design et la construction

Ce concept-car est une nouvelle étape pour la fabrication additive et l’impression 3D. Souvent considéré comme des technologies coûteuses et utiliser pour produire de petites pièces, le projet DB démontre le contraire. Il est possible de réaliser des prototypes grands formats, à un prix moindre qu’avec les méthodes de conception classiques.« Ce projet met en lumière les opportunités qu’offre la technologie d’impression 3D grand format de Massivit 3D pour le prototypage de concepts à l’échelle 1:1, et va sans nul doute stimuler l’imagination des designers et des constructeurs automobiles de demain. Nous sommes absolument ravis de participer à cet enthousiasmant projet », a conclu Amir Veresh, VP Business Development and Marketing chez Massivit 3D. 

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive