News Mardi 27 avril 2021 - 12:19

Une Harley Davidson de 1919 restaurée grâce à la fabrication additive

Partagez cette news :

Harley Davidson

Alors que cela faisait plus de 50 ans que son propriétaire travaillait sur la restauration d'une Harley Davidson de 1919, il s'est heurté à un problème : impossible de trouver une tête d’allumeur de rechange pour son moteur. Après avoir cherché aux quatre coins du monde sans trouver son bonheur, il se tourne vers la fabrication additive. Après une numérisation et une rétro-conception, la moto roule désormais avec une tête d’allumeur imprimée en 3D.

Pas de modèle 3D en 1919

Pour pouvoir imprimer en 3D la tête d'allumeur, encore fallait-il un modèle 3D utilisable. En 1919, aucun fichier numérique de pièce n'était généré. La société néerlandaise Visual Effect a donc fait appel à un compatriote pour obtenir un jumeau numérique de la pièce. 4C Creative CAD CAM Consultants, basée à l'autre bout du pays, a numérisé la pièce à l'aide d'un scanner 3D Artec Space Spider. Une fois la modélisation 3D utilisable, Edwin Rappard, directeur de la société, a généré une symétrie pour combler la partie manquante de la pièce et réparer numériquement la tête d'allumeur. « Il l’a scannée. Il a simplement résolu le problème, et c’était fini. Il me l’a renvoyée. Et tada ! La moto a plus de 100 ans, et désormais nous avons la pièce nécessaire pour la faire fonctionner » s'est enthousiasmé Carl van de Rijzen, PDG de Visual First.

Image
Tête d'allumeur

Comparaison entre la tête d'allumeur endommagée et la tête d'allumeur produite par fabrication additive. (Crédits : Artec 3D)

Le choix du bon matériau

Une fois le modèle 3D obtenu, il ne restait plus qu'à l'imprimer. Pour ce faire, Carl van de Rijzen a contacté Stratasys pour choisir le matériau le plus adéquat. La société américaine a opté pour le polyamide. Le PA12 est un matériau résilient et flexible, qui possède une grande résistance thermique et une excellente isolation électrique. Idéal pour une utilisation dans le secteur automobile. Une fois post-traitée, la pièce a été envoyée au propriétaire de la moto, ravi. « C’est incroyable tout ce que les technologies actuelles permettent de faire ! C’est de la magie ! », a déclaré le motard. Désormais la Harley Davidson a repris la route pour les balades dominicales du retraité.

Image
Tête d'allumeur en place

La tête d'allumeur est désormais en place, dans le moteur de type J de la Harley Davidson de 1919. (Crédits : Artec 3D)

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive