News Jeudi 18 février 2021 - 12:14

Des kits de carrosserie Ferrari et McLaren imprimés en 3D

Partagez cette news :

F8 Ferrari 1016 Industries

1016 Industries produit des kits de carrosserie pour des constructeurs automobiles de luxe comme Porsche, Audi ou encore Lamborghini. La société américaine est spécialisée dans la fabrication de ces équipements en fibres de carbone avec laquelle elle optimise les performances des véhicules. Elle a récemment décidé de miser sur la fabrication additive pour concevoir ses derniers kits de carrosserie pour les Ferrari F8 et McLaren 720S. Présentation.

Premiers prototypes fonctionnels sur la 720S de McLaren

1016 Industries a fait ses débuts en fabrication additive en imprimant en 3D ses premiers prototypes fonctionnels pour le kit de carrosserie de la 720S de McLaren. « Notre objectif pour ce projet était d'explorer l'utilisation de l'impression 3D dans le secteur automobile. Et les résultats de la conception des pièces McLaren 720S sont impressionnants », a expliqué Peter Northrop, fondateur de 1016 Industries. « Le processus d'impression 3D nous a non seulement permis de fabriquer plus rapidement et plus efficacement, mais nous avons également amélioré la qualité des produits. L'impression 3D a permis à chaque pièce de 1016 Industries d'être fabriquée avec encore plus de précision, chacune étant imprimée à l'échelle réelle pour valider notre travail de CAO et de CFD ». Malgré la complexité géométrique des pièces d'une voiture de luxe comme la McLaren 720S, les prototypes ont été imprimés en 120 heures, alors que les pièces finis ont été développées, produites et installées en seulement quatre mois.

Le kit de carrosserie pour la Ferrari F8

Suite à cette première expérience réussie avec la fabrication additive, la société a décidé de produire un kit de carrosserie permanent grâce à l'impression 3D. La Ferrari F8 s'est imposée comme la voiture idéale pour ce projet ambitieux. « Comme nous sommes constamment à la recherche d'idées de conception innovantes, nous ne pouvions pas laisser passer l'occasion d'explorer les véritables possibilités de transformer une impression 3D en un kit permanent disponible pour nos clients. La F8 de 1016 Industries a été imaginée pour les passionnés d'automobile qui cherchent à donner une tournure tout à fait unique à cette supercar d'élite ».

Image
Ventilation phares Ferrari F8 1016 Industries

Des conduits d'aération ont été imprimés en 3D au-dessus des phares pour favoriser la ventilation du moteur et le refroidir.

Pour cette pièce finie, 1016 Industries a mis en place un processus en trois étapes pour s'assurer de la qualité de la production. La pièce est soumise à des tests de longévité et de flexibilité, puis elle est trempée dans une solution qui rigidifie le matériau afin de s'assurer qu'elle ne se brise pas une fois montée sur le véhicule. Enfin, chaque pièce est peinte et post-traitée pour un résultat plus esthétique. Pour optimiser les performances du véhicule, des conduits d'aération ont été imprimés en 3D au-dessus des phares, favorisant la ventilation du moteur et son refroidissement. Les mêmes systèmes de ventilations ont également été installés sur le capot avant et les pare-chocs latéraux pour améliorer l'aérodynamisme. Des tuyaux d'échappement X et des tuyaux de descente imprimés en 3D nt aussi été intégrés. En intégrant la fabrication additive à son processus de production, 1016 Industries a pu apporter de nombreuses modifications pour optimiser le poids et les performances de la Ferrari F8 tout en conservant l'esthétique originelle du véhicule.

Image
Ferrari F8 Bleu 1016 Industries

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive