News Vendredi 16 octobre 2020 - 10:08

Nouvelle imprimante 3D au centre de fabrication additive de Continental

Partagez cette news :

continental-fabrication-additive-automobile-adam

Le fabricant allemand de pneumatiques et de pièces automobiles, Continental AG, a récemment installé une nouvelle imprimante 3D Stratasys Fortus 450mc au sein de son centre de fabrication additive ADaM. Celle-ci devrait principalement servir à la production de prototypes et d’outillages. L’industriel des pneus automobiles s’est tourné vers cette machine Stratasys pour la large gamme de matériaux qu’elle propose dont les matériaux ESD. Explication.

Nouvelle imprimante 3D au centre ADaM de Continental

Depuis plusieurs années, Continental utilise la fabrication additive pour le prototypage, l’outillage, la production ou la réparation de pièces. A3DM Magazine avait présenté l’intégration de l’impression 3D au sein de Continental Engineering Services, notamment pour la production de nombreuses pièces en polymère conçues par frittage sélectif par laser. Le fabricant de pneumatique possède même sa propre structure de compétence en conception et en fabrication additive, le centre ADaM. Celui-ci appartient à la branche Continental Engineering Services qui a pris le virage de l’impression 3D et passée d’une stratégie d'achat à celle de fabrication. Elle a notamment investi, en 2019, dans une imprimante 3D ProMaker P4500 HT SLS.

Image
continental_engineering_services_additive_manufacturing
Image
adam_impression_3d_automobile_industrie

En 2020, le fabricant allemand Continental a donc installé, au sein de son centre ADaM, une nouvelle imprimante 3D, la Fortus 450mc de Stratasys. Basée sur la technologie par dépôt de matière fondue (FDM), elle permet de fabriquer des prototypes ainsi que des gabarits et des fixations pour les machines de la chaîne de production de l'entreprise. Elle complète l’imprimante 3D ProMaker P4500 HT utilisant le frittage sélectif par laser (SLS) dont est déjà équipé le centre. Elle sert notamment à l’impression de matériaux antistatiques.

Des matériaux certifiées ESD

Le choix de l’imprimante 3D Fortus 450mc de Stratasys a été motivé par la large gamme de matériaux disponibles, dont ceux répondant aux normes ESD : la résine Stratasys ULTEM 9085 et l'ABS ESD7. « Au sein de notre portefeuille, la Fortus 450mc se distingue par le fait qu'elle nous donne accès à des matériaux hautement spécialisés grâce auxquels nous pouvons satisfaire les exigences des applications de production en usine. D'ailleurs, c'est notre seule imprimante 3D qui soit capable de créer des pièces de production conformes à l'ESD en très peu de temps », a expliqué Stefan Kammann, responsable au sein du service d'ingénierie de Continental. Le fabricant allemand de pneumatiques et de pièces automobiles travaille avec de multiples pièces et composants électroniques dans ses installations de fabrication. Les propriétés antistatiques sont primordiales pour toutes les pièces de machinerie qui entrent en contact avec des composants électroniques. Elles empêchent les décharges d'électricité statique susceptibles d'endommager les produits, voire de provoquer une explosion ou un incendie. Pour les nombreux outils et fixations fabriqués en interne chez Continental, le matériau ABS-ESD7 répond aux normes relatives aux décharges électrostatiques indispensables pour la manipulation de pièces électroniques sensibles, tout en offrant durabilité et stabilité.

Image
Gabarit de collage imprimé en 3D chez Continental

Gabarit de collage conforme à la norme ESD imprimé en 3D avec l'ABS-ESD de Stratasys

L’impression 3D peut ainsi permettre la production rapide d’outils comme la fabrication de gabarits de collage conformes à la norme ESD pour l'assemblage des écrans (photo ci-dessus). « Le matériau ABS-ESD7 de Stratasys nous permet d'imprimer en 3D le gabarit de collage pour l'assemblage de l'écran automobile, ce qui signifie que nous disposons en interne d'une solution rapide, sûre et conforme à la norme ESD, qui peut être personnalisée. Cette solution garantit non seulement une production rapide sans interruption, mais démontre également que nous recherchons la meilleure technologie pour résoudre les problèmes de fabrication auxquels nous sommes confrontés », a poursuivi Stefan Kammann. L’équipe d’ingénieurs de chez Continental se dote ainsi d’une machine de fabrication additive qui viendra assouplir et accélérer sa production.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive