News Lundi 9 avril 2018 - 11:07

« Oxygene », un pneu plus moderne et plus écologique (grâce notamment à la fabrication additive)

Partagez cette news :

Conduire et améliorer la qualité de l’air nous paraît aujourd’hui inimaginable. Et pourtant, nous devrions y penser, puisqu’il est si difficile de se passer de véhicules ! Les solutions viendront des innovations technologiques, fabrication additive incluse. Le pneu concept « Oxygene » de Goodyear est un exemple intéressant.

La voiture est au cœur des réflexions sur le monde de demain, mais aussi constamment pointée du doigt dans les débats sur l’écologie. Et pourtant difficile, aujourd’hui, dans nos sociétés, de s’en passer ! L’enjeu d’une voiture écologique est donc énorme. La société Goodyear a présenté, à l’occasion du salon international de l’automobile de Genève 2018, une avancée qui pourrait s’avérer majeur dans ce domaine, son pneu concept « Oxygene ».

Une vision du futur

Le concept « Oxygene » donne une vision d’un futur de la mobilité́ possible pour des transports urbains plus propres, plus durables et plus respectueux de l’environnement. Ce pneu, appelé́ « Oxygene », dispose d’une structure unique, ouverte sur les flancs du pneu, absorbant l’humidité́ et l’eau. Celles-ci permettent à de la mousse naturelle de se développer grâce à̀ la photosynthèse, libérant ainsi de l’oxygène dans l’air. Un concept qui rappelle grandement celui d’un concurrent direct, le « Concept Vision » de Michelin.

Image

Une démarche plus moderne et plus écologique

Inspiré des principes de l’économie circulaire, avec un accent mis sur la réduction des déchets, des émissions et de la perte d’énergie, le pneu « Oxygene » de Goodyear est pensé pour s’intégrer harmonieusement dans les villes du futur, avec plusieurs solutions de performances.

  • Nettoyer l’air que l’on respire. Grâce à l’humidité́ absorbée et au CO2 présent dans l’air, une mousse naturelle permet de rejeter de l’oxygène grâce à̀ la photosynthèse.
  • Recycler les pneus usés. La construction du pneu « Oxygene » est non-pneumatique. Il est imprimé en 3D avec de la poudre de gomme provenant de pneus recyclés. Sa structure plus légère et amortissante qu’un pneu classique offre une solution plus durable, sans crevaison et limitant l’entretien. Ce concept du pneu ouvert offre également une sécurité́ supplémentaire grâce à une meilleure adhérence sur les routes mouillées, en aidant à̀ absorber l’eau de la bande de roulement.
  • Générer sa propre électricité́. Le pneu « Oxygene » a été conçu pour récolter l'énergie générée pendant la photosynthèse pour alimenter son électronique embarquée : des capteurs, une unité́ de traitement d'intelligence artificielle et une bande lumineuse personnalisable, située dans le flanc du pneu et pouvant changer de couleurs. Cette dernière a été pensée pour améliorer la visibilité du véhicule, par exemple lors du changement de file ou du freinage.
  • Communiquer à la vitesse de la lumière. Le concept « Oxygene » utilise un système de communication par lumière visible, ou LiFi. Grâce à celui-ci, il peut se connecter à l’Internet des Objets, permettant un échange de données de véhicule-à-véhicule (V2V) et de véhicule-à-infrastructure (V2I).
Image

« Avec plus des deux tiers de la population mondiale qui devraient vivre dans de grandes villes d'ici à̀ 2050, les besoins en mode de transports urbains augmenteront considérablement. Une infrastructure et un transport plus intelligents et plus écologiques seront essentiels pour relever les défis les plus importants de la mobilité́ et du développement urbains », explique Chris Delaney, président de Goodyear Europe, Moyen-Orient et Afrique.

La fabrication additive au cœur du projet

Au cœur de ce projet, la fabrication additive tient une place importante. Comme décrit précédemment, pour obtenir des bénéfices écologiques, la construction non pneumatique du concept « Oxygene » est essentielle. Pour ce faire, le pneu a été imprimé en 3D avec de la poudre de caoutchouc issue de pneus recyclés. La conception est ainsi passée par une phase d’optimisation topologique afin d’obtenir une structure légère, absorbant les chocs et résistants aux différentes contraintes que peuvent subir les pneus de voitures. Cette forme devrait permettre de prolonger la durée de vie du pneu et de minimiser son entretien.

Présentation vidéo du concept « Oxygene »

Entre Goodyear et Michelin, la guerre « du pneu écologique et durable » est déclarée ! Qui transformera en premier son concept en réalité ? Quel pneu sera le plus écologique, le plus durable… tout en rentrant dans une réalité économique viable ? Ces avancées ne pourront toutefois être valables sans changer les systèmes énergétiques des voitures. L’absorption de carbone et le rejet d’oxygène ne prendront de sens uniquement avec des voitures moins polluantes.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive