News Vendredi 8 mai 2020 - 11:15

Tesla utilise l’impression 3D pour son nouveau SUV

Partagez cette news :

tesla_model_y

Le constructeur automobile américain Tesla, situé à Palo Alto, aux États-Unis, a utilisé l’impression 3D pour corriger un défaut de conception sur l’une des pièces plastiques du système de climatisation de son tout nouveau SUV 100 % électrique, le Model Y.

L’impression 3D pour corriger un défaut de conception

Tesla a fait appel à la fabrication additive pour produire une des pièces du système de climatisation de son crossover électrique Model Y. Cette information a été révélée par Munro Live, une chaîne YouTube détenue par la société d'ingénierie américaine Munro & Associates (voir la vidéo). Spécialisée en conception automobile, cette dernière s’est lancée dans le démontage complet du SUV pour y découvrir que Tesla avait utilisé le procédé d’impression 3D par dépôt de matière fondue (FDM) pour corriger ce défaut de conception. Les experts de la chaîne pensent que le constructeur californien a utilisé l'impression 3D pour accélérer la mise sur le marché du Model Y.

La fabrication additive dans l’industrie automobile

À l’heure actuelle, les grands constructeurs automobiles ont bien compris l’importance de la fabrication additive dans l’industrie du futur. Si la technologie concerne principalement les voitures de sport ou les concept-cars, la production en série est bien au cœur de l'actualité. Le secteur automobile, leader dans les avancées industrielles, est porteur des technologies additives. Dernier exemple, le constructeur automobile allemand Porsche, basé à Stuttgart, a fait appel à la fabrication additive pour produire son nouveau siège baquet « The 3D-printed bodyform full-bucket seat » car elle présente plusieurs avantages. Cette technologie ouvre de nouvelles possibilités en matière de design, de conception et de fabrication des pièces.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive