News Mercredi 1 septembre 2021 - 16:25

La 21C, un hypercar mêlant fabrication additive et intelligence artificielle

Partagez cette news :

Czinger_fabrication_additive_intelligence_artificielle

En mars 2020, au début de la crise de la Covid-19 la société Czinger, un constructeur automobile américain de voitures de sport hybrides basé à Los Angeles, en Californie, a dévoilé un premier aperçu de son hypercar 21C, présentant un véhicule hybride possédant un processus de production unique qui promettait de révolutionner les performances automobiles. Quinze mois plus tard, le concept car 21C a été présenté par Czinger. Celui-ci a notamment fait l'objet d'une vidéo YouTube par la chaîne IEN Magazine. (suivre le lien ci-dessous).

Fabrication additive et intelligence artificielle

L'entreprise Czinger a utilisé la fabrication additive pour produire un grand nombre de pièces et de composants. La technologie de conception par impression 3D a notamment permis de réduire le poids du véhicule et, par conséquent, d’améliorer sa vitesse et sa maniabilité. Czinger s’est tournée vers le procédé de frittage sélectif par laser (SLS). Chaque pièce créée par fabrication additive a reçu un post-traitement manuel. Le nombre de pièces imprimées n’a pas été dévoilé, mais la voiture 21C ne devrait pas être fabriquée à plus de 80 exemplaires par an.

La technologie additive a été associée à l'utilisation de l’intelligence artificielle (IA) afin de garantir des spécifications techniques exactes qui vont au-delà des simples mesures. Afin d’être à la fois très léger et résistant, chaque composant métallique a été conçu et optimisé virtuellement à l’aide d’un logiciel de conception basé sur l’IA. Cette association technologique devrait être réutilisée par le constructeur automobile pour construire d’autres voitures et améliorer constamment les processus de production.

Grâce à ces technologies, l’hypercar 21C est hautement personnalisable, tant du point de vue des spécifications que de la personnalisation individuelle.

Image
moteur_21c_czinger_fabrication_additive

Le moteur le plus puissant au monde ?

Czinger a donc apporté un soin particulier au développement de son groupe moteur hybride à quatre roues motrices. Sur son site Internet, le constructeur américain présente les spécificités techniques de son véhicule. Il s'agit d'un moteur central abritant un V8 bi-turbo de 2,88 litres à manivelle plate, que Czinger décrit comme le moteur à combustion interne de série le plus puissant au monde. Il est capable de produire plus de 1 200 chevaux, avec une mise à niveau qui peut porter ce total à plus de 1 350 chevaux. Outre le V8, ce groupe motopropulseur unique comprend également un système d'entraînement électrique distinct de 800 volts lié au freinage par récupération qui contribue à la capacité de la 21C à atteindre des vitesses supérieures à 280 mph et à réaliser un temps de 0 à 60 en 1,9 seconde. De plus, des moteurs électriques à haut rendement alimentent chacune des roues avant, ce qui contribue à optimiser la tenue de route. Le véhicule peut fonctionner avec plusieurs carburants à faibles émissions, dont le méthanol recyclé au carbone. Il est conçu, construit et fabriqué à Los Angeles.

Pour les personnes intéressées, des informations sur les concessionnaires sont disponibles sur le site web de l'entreprise, et les livraisons commenceront au début de 2023. Czinger prévoit de fabriquer que 80 voitures par an, pour un coût de 2 millions de dollars chacune.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive