News Mardi 10 avril 2018 - 10:44

Un moteur en titane imprimé en 3D en Nouvelle-Zélande

Partagez cette news :

Le premier moteur à combustion interne en titane imprimé en 3D a été dévoilé dans le cadre du Shell Eco-marathon Asia 2018, à Singapour. Conçu et construit par une équipe d'étudiants de l'Université de Canterbury, EnduroKiwis, il a remporté le prix de l’innovation.

L'Eco-marathon réunit de jeunes innovateurs du monde entier avec pour objectif de construire la voiture la plus économe et de proposer des réflexions à propos de solutions responsables aux besoins énergétiques mondiaux. Le but n'est donc pas de battre des records de vitesse ou d'être le premier à passer la ligne d’arrivée, mais d'atteindre la plus grande efficacité énergétique possible. Il s'agit d'un événement mondial qui attire plus de cent équipes d'étudiants de la région Asie-Pacifique. Cette année l’équipe de l'Université de Canterbury a présenté une voiture originale et eco-responsable qui lui a permis de remporter le prix de l’innovation. Créée à partir d’un thermoplastique 100 % recyclable et coulée sous vide, la voiture de l’équipe EnduroKiwis fut conçue dans le but de parcourir une distance de 135 km en utilisant seulement 330 ml de carburant (soit 400 km par litre de carburant). Ce véhicule possède un moteur à combustion interne en titane produit entièrement par fabrication additive.

Prix de l’innovation technique

Quelques jours avant la compétition, Robbie Murray, chef de l'équipe étudiante de l'Université de Canterbury, affirme qu'après leur défaite en finale l'année précédente, l'équipe était prête à remporter un prix en 2018. « Cette année, l'équipe a travaillé d'arrache-pied pour produire un véhicule compétitif faisant preuve d'idées nouvelles et avant-gardistes. Nous avons mis l'accent sur le développement de notre propre moteur à combustion interne monocylindre imprimé en 3D. L'optique d'avoir la plus grande efficacité énergétique possible offrait un objectif à la fois stimulant et gratifiant ».

L’équipe de l’Université de Canterbury n’a pas été la plus performante cette année, mais elle a tout de même réussi à décrocher le prix de l’ « innovation technique ». « Bien que l'impression 3D de diverses pièces de véhicules n'ait rien de réellement innovant, cette équipe a adopté une approche holistique, en concevant et en imprimant un moteur entier par fabrication additive. Le véhicule a été optimisé pour une production efficace des pièces imprimées, mais aussi pour un rendement énergétique amélioré du moteur », a conclu le jury.

Deux premières mondiales en deux ans

Owen Hey, directeur général de Shell Nouvelle Zélande et ancien élève de l'Université de Canterbury, se dit ravi de la façon dont l'équipe EnduroKiwis a relevé ce défi. « En regardant les étudiants développer la voiture au cours des douze derniers mois, j'ai été étonné par l'audace de leurs idées, ainsi que leur détermination à repousser les limites. C'est cela qui leur a permis de réaliser deux premières mondiales au cours des deux dernières années de compétition : la première voiture thermoplastique 100 % recyclable en 2017, et cette année, le premier moteur en titane imprimé en 3D ».

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive