News Dimanche 31 janvier 2021 - 19:45

Une moto de secours équipée de pièces imprimée en 3D

Partagez cette news :

Dayna 3D BCN3D

L'équipe ELISAVA a conçu une moto électrique "intelligente", la Dayna. Celle-ci servira aux missions de sauvetage en montagne. Le fournisseur de solutions de fabrication additive BCN3D a imprimé dix-neuf pièces finies pour ce véhicule grâce au procédé FFF, aussi appelé FDM (dépôt de matière fondue)

L'importance du choix de matériaux

Pour ce projet, la société barcelonaise a apporté son expérience aux jeunes ingénieurs d'ELISAVA. Les équipes de BCN3D les ont conseillés sur leur choix de filaments, l'optimisation des modélisations et leur orientation durant l'impression. Ainsi, ils ont choisi d'imprimer en ABS les pièces du moteur en contact avec des composants électronique. L'ABS possède des propriétés antistatiques et thermiques qui garantisse à la pièce une durée de vie convenable dans un environnement chaud et électrique. Pour les pièces nécessitant une certaine résistance, c'est le polyamide qui a été choisi. Enfin, pour les pièces les plus technique, des matériaux chargés en fibre de carbone ont été sélectionnés, offrant une plus grande résistance. « Grâce à leur connaissance des matériaux et de la technologie d'impression FFF, l'équipe de BCN3D nous a aidés à définir la forme des composants pour faciliter l'impression, ainsi qu'à configurer les pièces pour avoir une meilleure qualité et réduire les supports et les problèmes lors de l'impression », a expliqué Jacobo Mateos, chef de projet de l'équipe de course ELISAVA. « Grâce à des matériaux renforcés par des fibres, en l'occurrence, de la fibre de carbone, nous avons pu mettre en œuvre les pièces que nous voulions, avec la polyvalence dans la forme de la pièce que l'impression FFF offre ». Les dix-neuf pièces ont été imprimées sur le dernier système d'impression 3D de la marque, l'Epsilon W50.

Image
Epsilon W50 et Dayna

La Dayna et la Epsilon W50.

Développer la meilleure moto électrique

L'ELISAVA Racing Team est composée de dix-neuf étudiants. Depuis octobre 2019, ils s'efforcent de développer une moto dite "intelligente" qui faciliterait l'intervention des équipes de secours en cas d'accidents en montagne. Malgré la pandémie, ils ont réussi à développer un véhicule équipé de connectivités IdO (Internet des objets), capteurs d'angles morts et de proximité, bluetooth, et surtout d'un système GPS qui réduirait le temps d'intervention des services d'urgences. Pour cela, les étudiants ont réalisé un travail de terrain. La moto devrait également être capable d'enregistrer les données de son pilote et de détecter le moindre accident mais aussi de contacter automatiquement les secours. Elle pourrait, par exemple, envoyer un message d'assistance en cas d'arrêt prolongé inopiné. 

Cette année, ELISAVA va continuer le développement de son véhicule, notamment les fonctionnalités intelligentes et de sauvetage. Ils participeront à nouveau au Barcelona Smart Moto Challenge regroupant certaines des meilleurs équipes d'ingénieurs qui s'affrontent pour développer la "meilleure" moto électrique. L'équipe espère franchir un pas de plus vers l'objectif ultime, la commercialisation de son produit.

Image
Dayna

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive