News Mercredi 25 février 2015 - 16:30

Procédé d’impression 3D LOM (Modélisation d’Objets Laminés) ou SL (Sheet Lamination)

Partagez cette news :

procede-impression-3d-lom-sl

Le procédé de fabrication additive LOM signifie Laminated Object Manufacturing, traduit en français par modélisation d’objets laminés ou impression par encollage de papiers. Il appartient à la famille des procédés d’impression 3D de « Stratification de matériau en feuille ». Il est également nommé SL ou Sheet Lamination*. Il s’agit d’une technique peu coûteuse pour imprimer en 3D des objets. Des feuilles sont collées ensemble et coupées selon la géométrie du modèle 3D. La technologie est généralement utilisée pour du prototypage ou la création d’objets de décoration de goodies…, mais pas pour de la production industrielle. Explication !

Le procédé d’impression 3D LOM

La technologie Laminated Object Manufacturingest une technique d’impression 3D qui consiste à ajouter couche par couche une feuille thermocollante découpée par un laser ou une lame. Entre chaque découpage, le plateau descend et une nouvelle feuille, collée par un agent liant, est déroulée. Un rouleau exerce alors une pression afin de la faire adhérer à la surface. Ces étapes sont répétées jusqu'à l’obtention de la pièce 3D. La dernière phase, très délicate, consiste à retirer le ou les objets de la ramette – souvent de papier. L'avantage de la technologie LOM est sa vitesse d’impression, mais son principal inconvénient est de nécessiter un travail de finition important.

Image
impression-3d-lom-stratification

Les matériaux laminés

La fabrication additive LOM semble pouvoir fonctionner avec de nombreux matériaux puisque beaucoup de matières peuvent être collés et laminés. Le papier reste cependant le plus courant car il est extrêmement facile à découper. Différents plastiques sont également utilisés et découpés par une lame ou un laser. Ce procédé pour polymère a notamment été promu par la société Helisys ou Cubic Technologies. Les feuilles métalliques, quant à elles, sont peu utilisées car plus difficiles à découper et à laminer.

Image
fabrication-additive-lom-feuille-papier

Fabriquée au Japon, la technique de modélisation d’objets laminés (LOM) a presque entièrement disparu du marché. Cette technologie pose question dans le monde de l’impression 3D. S’agit-il d’une méthode de fabrication soustractive ou additive ? La découpe de la feuille que ce soit du papier ou une pellicule plastique est très proche des techniques soustractives et génère énormément de déchets. 

Contenu Encadré

*L’impression 3D par stratification de feuilles ou Sheet Lamination (SL)

Le processus de stratification de feuilles, ou laminage de feuilles, consiste à superposer par couches successives des feuilles liées ou collées ensemble par liant dans le cas de carton ou de plastique. À chaque couche, la strate est découpée selon le modèle 3D numérique. L’objet est ainsi formé en 3D en superposant des feuilles les unes sur les autres. Ce procédé demeure très peu répandu. L’impression 3D par stratification est également connue sous les noms de LOM (Laminated Object Manufacturing) ou SL (Sheet Lamination). 

Contenu Encadré

Le procédé SDL (Selective Deposition Lamination)

La société Mcor Technologies propose une version spéciale du procédé LOM qu'ils ont nommé « Selective Deposition Lamination » (SDL). Cette technologie à base de papier ajoute de la couleur à l'impression. Les feuilles de papier sont imprimées en couleur, puis sont collées de manière sélective et découpées à l'aide d'une lame. La colle est appliquée uniquement sur la surface de l'objet, il est alors aisé de retirer l'objet fini. De plus, l'ajout de couleur permet à cette technologie de rivaliser avec les techniques de projection de liant dans la production d'objets multicolores, même si la qualité n'est pas la même. La technique de MCor permet d'obtenir un prototypage multicolore en 3D, la projection de liant, quant à elle, permet de le faire à l'échelle de grande production. Plus d'informations ici. 

 

Image
impression 3D SDL 2 - A3DM Magazine

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive