News Lundi 1 avril 2019 - 17:54

3D Systems rejoint Nokia dans son projet de Factory in a Box

Partagez cette news :

nokia-factory-in-a-box-usine-fabrication-mobile

Depuis l’été 2017, la société Nokia travaille sur un concept de ligne de fabrication électronique localisée dans un conteneur, la Factory in a Box. Motivée par le développement de l’Industry 4.0, et notamment les solutions basées sur le cloud, la robotique, l'Internet des objets (IdO) et bien sûr la fabrication additive, la multinationale des télécommunications et de l’électronique a lancé son projet de créer un système de fabrication flexible et modulaire, tenant dans un conteneur, et pouvant répondre à une production à la demande dans n’importe quel endroit du globe (ou presque). Récemment, 3D Systems a rejoint le projet afin d’incorporer un système de fabrication additive à la box.

En 2017, naît le projet d’usines mobiles Nokia

Le projet Factory in a Box est né au cours de l’année 2017 chez le spécialiste des télécommunications et de l’électronique Nokia. Avec plusieurs de ses partenaires, la société finlandaise imagine un projet d’usine avec pour objectif de répondre à plusieurs demandes « potentielles » de clients : des usines de fabrication éphémères et mobiles (avec un temps de production réduit) ; des systèmes de production pouvant être mis à la disposition de partenaires, par exemple sur du prototypage rapide ; et des usines « de crise » pouvant être utilisée sur des sites critiques ou peu accessibles, par exemple touchés par une catastrophe naturelle. « C'est un nouveau modèle d'affaires que Nokia aimerait offrir à ses clients, et nous seront prêts à expérimenter ce PoC (proof of concept) avec nos premiers clients en 2018 », déclarait, en 2017, Grant Marshall, chef du réseau d'approvisionnement et d'ingénierie dans les opérations Nokia.

En 2019, nouvelle version : la Factory in a Box 2.0

À l’occasion du salon Hannover Messe 2019 qui se déroule du 1er au 5 avril, Nokia présente la deuxième génération de sa Factory in a Box. Le conteneur installé sur le salon, en Allemagne, est un démontreur ayant pour objectif de confirmer que « les solutions Industry 4.0 peuvent être mobiles et connectées en quelques heures ». Cette nouvelle ligne de fabrication mobile de deuxième génération a intégré de nouvelles technologies – par rapport à 2017. Elle combine maintenant la fabrication additive aux technologies de réalité augmentée, de réalité virtuelle et de robotique, le tout alimentée par un système Nokia 4G/5G privé. Le flux de production semi-automatisé est intégré dans le réseau WING (Worldwide IoT Network Grid) de Nokia pour assurer une connectivité de qualité industrielle.

La Factory in a Box 2.0 comprend maintenant une connectivité fiable avec la plate-forme Nokia Digital Automation Cloud. Sa connectivité sans fil 4G haute performance a été optimisée pour les besoins des industriels. Elle permet d’héberger des applications et des données sensibles telles que le positionnement d'objets de haute précision, le traitement vidéo en temps réel ou encore le découpage du réseau local, données requises dans les solutions IdO avancées telles que les véhicules à guidage automatique. Cette solution est idéale pour le conteneur Factory in a Box 2.0 car elle peut être utilisée avec ou sans connexion Internet.

L’imprimante 3D Figure 4 Standalone intègre la box

La société Nokia a intégré dans sa version 2.0 l’imprimante 3D Figure 4 Standalone de 3D Systems. « Nous avons atteint, avec la version 2.0, un nouveau niveau en termes de connectivité, grâce à l’intégration du réseau WING et du Nokia Digital Automation Cloud. Mais nous souhaitions également intégrer de nouvelles technologies avancées comme l'impression 3D. La Figure 4 Standalone de 3D Systems était un choix évident en raison de sa vitesse d’impression et de son haut niveau de répétabilité. Ces caractéristiques sont cohérentes avec notre solution de fabrication où la vitesse, la précision et la durabilité sont essentielles », a expliqué Grant Marshall. 

Image
3d-systems-figure-4-nokia-factory-box

Pour 3D Systems, il était également important d’intégrer la fabrication additive à un tel projet autour de l’Industry 4.0. La flexibilité et la modularité de cette usine mobile sont en total adéquation avec les technologies additives. Menno Ellis, SVP and General Manager chez 3D Systems, est enthousiaste par rapport à ce projet et à la possibilité de « renforcer la place de la fabrication additive et de 3D Systems, comme acteurs clés de l’Industry 4.0 ».

Contenu Encadré

De nombreux partenaires autour du projet Factory in a box

Outre Nokia et 3D Systems, <de nombreux autres partenaires ont incorporé leurs savoir-faire dans le conteneur Factory in a Box : la fabrication de circuits imprimés pour Beta Layout ; le transporteur logistique pour DHL ; les technologies du fabricant de machines CMS Fuji et le connecticien Harting (pour ses solutions RFID pour le suivi, la traçabilité et contrôle de production) ; mais aussi les sociétés Isel ; Isoloc ; MTEK Consulting ; Mycronic ; Rehm Thermal Systems ; Viscom et 42Q.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive