News Vendredi 9 juin 2017 - 09:00

Découvrez ADDvance O2 Précision de Linde

Partagez cette news :

La fabrication additive se développe. Les technologies telles que la fusion laser sur lit de poudre (SLM) ou la fusion laser par projection de poudre (LMD) présentent, par rapport aux procédés de fabrication traditionnels, des avantages indéniables en termes de réduction des coûts et de réduction des délais de fabrication, tout en offrant la possibilité de réaliser des pièces complexes. Il existe cependant de nombreux paramètres influençant le process de fabrication ainsi que la qualité de la pièce finale : la machine utilisée (laser, logiciel…) ; la poudre (taille des particules, composition chimique, fluidité…) ; et les paramètres de process utilisés (vitesse de balayage, puissance laser…). La protection gazeuse peut également avoir une influence sur la qualité des pièces, or ce paramètre n’est pas suffisamment pris en compte.

La société Linde, à la demande d’Airbus Group Innovations, a développé l’équipement ADDvance O2 Precision. Celui-ci permet d’analyser précisément le taux d’oxygène et d’humidité à proximité du lit de poudre et offre la possibilité de réguler précisément le taux d’O2 à une valeur consigne prédéfinie, adapté à chaque matériau. En fonction de ce taux, il déclenche automatiquement un ajout de gaz d’inertage, assurant ainsi la parfaite reproductibilité du procédé de fabrication additive. On obtient des pièces de qualité contrôlée et de caractéristiques identiques.

La société Linde présentera sa nouvelle technologie, l’O2 ADDvance Precision, au salon 3D Print, à Eurexpo à Lyon, du 13 au 16 juin.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive