News Lundi 16 décembre 2019 - 09:28

AddUp et Decayeux poussent l’impression 3D métal dans le luxe

Partagez cette news :

la_malette_addup_decayeux

Afin d'inciter le secteur du luxe à imaginer de nouveaux produits conçus par fabrication additive métal, les sociétés AddUp et Decayeux STI ont lancé « La Malette », un démonstrateur de leurs savoir-faire conjoints. Cette mallette est composée est composée de créations originales aux formes innovantes. Ce partenariat a, entre autres, su séduire la Maison Lancôme pour son parfum Jasmins Marzipane. Un nouveau pas de franchit pour l’impression 3D métallique au service du luxe !

Des savoir-faire dans le domaine du luxe

En juin 2018, AddUp, fournisseur de solutions de fabrication additive métallique, s’est associée avec Decayeux STI, spécialiste de la transformation des métaux qui travaille depuis plus de quatre décennies pour les grands noms français et européens de la maroquinerie et de la bijouterie de luxe. Ensemble, ils ont développé une offre d’impression 3D métal spécifique au secteur du luxe. Une solution dans laquelle les créations sont fabriquées sur des machines AddUp, puis soumises à des procédés de finition développés spécifiquement par Decayeux STI. Leur objectif est d’offrir à l’industrie du luxe une liberté (presque totale) de formes de conception afin de réaliser des objets originaux et uniques. Aujourd’hui, les deux partenaires proposent des solutions d’accompagnement complètes incluant la modélisation des pièces, la réalisation des prototypes, l’industrialisation et la production en série. Afin de mettre en avant leur proposition de valeur, ils ont imaginé « La Mallette »

« La Malette » est une valise renfermant une collection d’objets originaux, créés spécialement pour illustrer les possibilités offertes par la fabrication additive métallique dans le monde du luxe, et démontrer la faisabilité industrielle de ce type d’applications. Elle regroupe dix objets dessinés par la styliste Raphaëlle Hanley (voir encadré en bas de page) : boucles de ceinture, chaînes, fermoirs, mousquetons, ou encore talon pour escarpin. Ces pièces s’accompagnent également de fiches explicatives comprenant les tarifs et les délais de fabrication en fonction des objets souhaités. « Tous ces produits, qui répondent aux critères exigeants du luxe en termes d’esthétique, sont parfaitement reproductibles, avec un niveau de qualité constant et identique au prototype, et ceci quel que soit le volume de la série à fabriquer », assure David Muller, business development manager Luxe chez AddUp.

Image
la_malette_addup_decayeux_2

Un partenariat qui intéresse déjà le secteur du luxe

Conjointement, les sociétés AddUp et Decayeux STI ont travaillé pour la prestigieuse Maison Lancôme à la réalisation d’une édition d’art de son parfum « Jasmins Marzipane », dont le flacon unique intègre une partie fabriquée par impression 3D métallique. La bouteille en verre originale se distingue par une forme rectangulaire et son motif floral en jasmin gravé. Les sociétés françaises ont ajouté au flacon une pièce métallique dorée, imprimée en 3D et réalisée en France, reprenant le thème du jasmin. Celle-ci a été fabriquée par fusion laser sur lit de poudre (SLM) sur une machine AddUp, en une seule pièce imprimée en 12 heures. Une fois l'impression terminée, chaque pièce a été polie à la main par un artisan local et ensuite plaquée en or 24 carats. Pour finir, la société en charge de la création des flacons de parfum en verre de Lancôme a assemblé les flacons de parfum avant de les renvoyer à Lancôme où chaque flacon était rempli à la main de son parfum iconique. Chaque pièce imprimée possède un numéro d'édition spéciale allant de 1 à 50.

Contenu Encadré

Raphaëlle Hanley

Raphaëlle Hanley est une styliste qui a œuvrée dans de grandes maisons internationales. Responsable de la création de la maroquinerie défilés chez Louis Vuitton jusqu’en 2005, elle fut à l’origine de certains lignes devenues cultes, comme « Damier » ou « Monogram Vernis ». Elle est ensuite devenue directrice de la création des accessoires chez Yves Saint Laurent et directrice de la création maroquinerie chez Marc Jacobs. Aujourd’hui freelance, Raphaëlle Hanley continue de travailler pour les plus grands noms du luxe comme Cartier, Tanner Krolle ou GGDB.

Image
creation-design-impression-3d-boucle-ceinture

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive