News Mardi 12 mars 2019 - 08:34

L’Armée américaine utilise la technologie de Rize

Partagez cette news :

humvee-armee-americaine-impression-3d-rize

La technologie de fabrication additive de Rize, Augmented Deposition, permet à l'Armée américaine la production de pièces de rechange et de composants personnalisés, directement sur le terrain. Elle renforce également la confiance des soldats dans les pièces critiques. Explication !

Pourquoi l’Armée américaine utilise-t-elle la fabrication additive ?

L’ ARDEC (Armement Research, Development and Engineering Center), le centre de recherche et de développement dans le domaine de l'armement et de l’ingénierie de l’Armée américaine, est le principal groupe de recherche pour l'armement de l’US Army. Celui-ci explore et identifie les matériaux et les nouvelles technologies pouvant être utiles à l’armée, ce qui l’a conduit à se lancer dans l’utilisation de la fabrication additive. Matthew Brauer, un scientifique de la Direction des matériaux avancés de l'ARDEC, teste de nombreuses machines de fabrication additive. Dans son laboratoire, il travaille sur plus de 25 imprimantes 3D, allant de petites machines de bureau à 500 dollars à de gros systèmes industriels à plus de 500 000 dollars. Ces recherches sont réalisées dans le but de fournir à l'Armée américaine des pièces de rechange et des outils personnalisés sur demande, directement sur le terrain. Évidemment, les imprimantes 3D doivent être simples d’utilisation pour que les soldats puissent imprimer lors de mission sur le terrain. Elles doivent être capables de résister aux nombreux déplacements et aux conditions parfois difficiles selon l’environnement de travail. Elles doivent être sûres et sécurisées, respectant les règlements stricts de l’US Army. Enfin, elles doivent fabriquer des pièces répondant aux exigences de performance. Un cahier des charges strictes et exigeants !

Pourquoi l’Armée américaine a-t-elle choisi Rize ?

La société Rize a retenu l'attention de l'équipe AMTB (Advanced Materials Technology Branch) de l'ARDEC pour son système hybride unique, le procédé Augmented Deposition. Celui-ci permet de concevoir des pièces en polymère, tout en y intégrant une encre fonctionnelle. L’encre de marquage peut être projetée, à tout moment, dans le composant pour produire du texte et des images dans et sur la pièce. Il est ainsi possible d’imprimer des pièces industrielles avec des marqueurs intégrés. Les ingénieurs de l’ARDEC ont également été intéressés par le post-traitement simple et propre de l'imprimante. Il permet « de concevoir des pièces dans des régions où les ressources en eau ne peuvent pas être gaspillées pour le post-traitement », explique James Zunino, ingénieur des matériaux à l'ARDEC.

L’utilisation militaire de la technologie Rize

L'imprimante Rize One est actuellement utilisée pour produire des pièces de rechange, telles que des roues de robot ou des pièces de véhicules. Elle a, par exemple, été utilisée pour l’impression de poignées et de boutons de fenêtre (photo ci-dessous) du Humvee, un véhicule de transport à roues de l’Armée américaine. Ces pièces se détachent facilement, empêchant les soldats de monter et de descendre du véhicule. Les ingénieurs avaient besoin d'un système rapide et efficace pour fabriquer ces pièces « à la volée ». Auparavant, celles-ci étaient imprimées sur une technologie d'extrusion, mais elles devaient être trempées dans un solvant pendant 4 à 6 heures, après l'impression, avant de pouvoir être utilisées. 

Image
piece-impression-3d-armee-americaine-rize

« C'est un énorme avantage pour l'Armée de terre. Si une poignée est cassée sur une pompe de purge ou une roue endommagée sur un robot NEDEX, nous pouvons en imprimer une nouvelle rapidement », a déclaré James Zunino. L’Armée américaine imprime également des poignées de fusils. 

Grâce au procédé Augmented Deposition de Rize, l’Armée américaine peut, en même temps que l’impression des pièces, intégrer des numéros de série et des codes QR, créant un système de traçabilité de celles-ci. L’Armée américaine imprime ainsi des poignées de fusils avec le numéro d'identification directement intégré. Ces pièces augmentées offrent un avantage supplémentaire « en aidant à renforcer la confiance des soldats », conclut James Zunino. « Achèteriez-vous un véhicule s'il n'y avait pas de numéro d'identification ? »

Image
impression-3d-poignee-fusil-americain

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive