News Jeudi 23 janvier 2020 - 16:19

BAE Systems et Renishaw s’allient pour la fabrication des avions de combat du futur

Partagez cette news :

bae-systems-renishaw-fabrication-tempest

BAE Systems a annoncé une nouvelle collaboration avec le fabricant de systèmes de fabrication additive métal Renishaw. Celle-ci porte sur développement d'une capacité de fabrication conjointe pour les secteurs de la défense, de l’aéronautique et du spatial. L’objectif annoncé est celui d’utiliser les technologies additives dans le but « d’améliorer les performances, de réduire les coûts et d’accélérer les processus de fabrication des avions de combat du futur ».

Cet accord a été signé par Andy Schofield, directeur de la stratégie et de la technologie de fabrication et des matériaux chez BAE Systems, et Will Lee, directeur général de Renishaw, dans les locaux de BAE Systems à Samlesbury, dans le Lancashire, en Angleterre. Ce site abrite déjà plusieurs machines de Renishaw au sein d'un centre de recherche et développement (R&D) de nouveaux produits. La fabrication additive est utilisée – avec la réalité virtuelle – pour explorer et tester de nouvelles applications dans la conception et la fabrication d'avions. Elle est utilisée pour fabriquer des composants standard de production pour l'avion de combat Typhoon. Elle est également appliquée au prototypage rapide de nouveaux concepts technologiques dans le cadre de la réalisation du Tempest, un futur système de combat aérien de nouvelle génération capable, abordable et exportable. 

L'accord ouvre également des possibilités de recherche et de développement conjoints.    

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive