News Mardi 29 août 2017 - 08:59

Travaux de recherche sur les antennes conformes 3D

Partagez cette news :

Le laboratoire breton Lab STICC UMR CNRS 6285, spécialisé dans les technologies de communication et du numérique, a été sélectionné par la Direction générale de l’armement, la DGA, pour présenter, lors du Bourget 2017, en juin dernier, l’innovation développée par ses chercheurs : des « antennes conformes 3D », pouvant être embarquées sur des drones ou des missiles.

Image
piece-fabrication-additive-lab-sticc-a3DM-magazine

Ces « antennes conformes 3D » sont de nouveaux radars performants et très compacts pouvant être embarqués sur des drones ou sur des missiles. Entièrement électroniques, elles sont réalisées par fabrication additive. Cette technologie a permis de créer de nouvelles formes d’antennes qui étaient alors impossibles à obtenir avec des méthodes de fabrication traditionnelle. Elle a également permis de réduire la taille des antennes tout en augmentant ses performances. Ceci a été possible en mixant différents matériaux difficiles à assembler jusqu’à présent. Ces antennes aux formes bombées et compactes permettront à terme de passer d’une zone de couverture de 120 degrés des antennes actuelles planes, à 270 degrés. Ce gain en efficacité opérationnelle permettra entre autres de réduire le temps de détection de cibles. Ce temps libéré pourra alors être utilisé pour détecter en quasi simultané d’autres cibles.

Les premières applications opérationnelles de ces travaux, menés avec le soutien de la DGA et en partenariat avec Thalès, sont envisagées pour 2027.

Image
conception-antenne-3D-lab-sticc-a3dm-magazine

 

Enregistrer

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive