News Mardi 13 novembre 2018 - 18:54

Nouvelle technologie métallique LPM de Stratasys

Partagez cette news :

fabrication-additive-metallique-stratasys-lpm-a3dm

Stratasys a profiter du salon Formnext 2018 pour annoncer son entrée sur le marché de la fabrication additive métallique. Afin de répondre à la demande de production à faible coût et en faible volume de pièces métalliques, la société spécialisée dans les procédés FDM et PolyJet a développé sa propre technologie métallique brevetée : Layered Powder Metallurgy (LPM).

La demande croissante de la fabrication additive métallique

2018 sera l’année durant laquelle Stratasys s’est lancée dans la fabrication additive métallique ! Pour aider ses clients souhaitant concevoir des pièces en métal de qualité industrielle, Stratasys a décidé de développer sa technologie lui permettant de produire des pièces métalliques en faible volume. « Notre nouvelle plateforme est conçue pour transformer le paysage actuel de la fabrication additive métallique. Elle représente une alternative viable aux méthodes de production existantes. Elle aide les clients à réduire considérablement les coûts de création de pièces métalliques fiables et offre une qualité de production homogène pour les applications en faible volume », a déclaré Rafie Grinvald, directeur marketing produit chez Stratasys.

Le procédé de fabrication additive métallique LPM

Le procédé LPM (Layered Powder Metallurgy) comprend un processus de fabrication additive sur lit de poudre en trois étapes, combinant la métallurgie des poudres traditionnelle avec la technologie robuste à jet d'encre PolyJet. Le processus comprend :

  • la distribution et la pulvérisation de la poudre ;
  • le compactage de la couche de poudre formant ainsi une couche fine et dense ;
  • puis l'impression des limites à l'aide d'une encre thermique brevetée.

Cette technologie est actuellement développée pour « des alliages standard de métallurgie des poudres (actuellement de l’aluminium), des propriétés mécaniques de haute précision et de retrait contrôlé, ainsi qu'un débit extrêmement rapide ». Le résultat final se veut compétitif aux autres procédés métalliques par rapport au coût par pièce, à la vitesse de production et à la simplicité du post-traitement

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive