News Vendredi 11 janvier 2019 - 09:14

Desktop Metal Studio System

Partagez cette news :

desktop-metal-studio-system-fabrication-additive

Basée à Burlington, dans le Massachusetts, Desktop Metal, est spécialisée dans les solutions d’impression 3D métallique. Fondée en 2015, elle innove constamment pour offrir aux ingénieurs et aux concepteurs des outils de fabrication additive allant du prototypage à la production en série. Cette année, la société américaine a bénéficié d'un nouveau financement de 65 millions de dollars de l’entreprise Ford Motor Company - le directeur de la technologie de Ford ayant également rejoint le Conseil d'administration de Desktop Metal.

La société propose actuellement deuxsystèmes : Desktop Metal Studio System et Desktop Metal Production. Avec ces machines, elle cible deux objectifs important : réduire les coûts de la fabrication additive métallique et augmenter les vitesses d’impression. Comprenant une plate-forme complète avec une imprimante, une machine « à désolidariser » et un four, le système Desktop Metal Studio System, avec sa technologie innovante, transforme le marché de la fabrication additive métallique.

Image
machines-studio-system-desktop-metal-impression-3d

Le système de fabrication additive métallique de Desktop Metal Studio System ne fonctionne pas avec une poudre métallique frittée ou fusionnée, mais par dépôt de matière - de tiges issues d’un mélange acier et polymère. Le système DM Studio System utilise le procédé breveté Bound Metal Deposition (BMD), similaire au processus d’impression 3D polymère Fused Deposition Modeling (FDM). La pièce est donc imprimée en couche par couche par dépôt de matière. Elle est ensuite nettoyée puis chauffée pour supprimer les supports en polymère. Cette technologie possède plusieurs avantages par rapport aux autres technologies de fabrication additive métallique à base de poudres. Tout d’abord, ne nécessitant pas de poudres, ni de lasers ou d'outils de coupe, l’investissement dans des installations HSE est moindre – cependant, les filaments chauffés, en plastique notamment, ne sont pas sans reprochent quant à leurs émissions de composés organiques volatils (COV). Ensuite, ce système est conçu pour prendre en charge des centaines d'alliages métalliques différents utilisés pour la production en série de pièces et de prototypes. Enfin, sans laser et par conséquence utilisant moins d’énergie, la machine est moins coûteuse à l’achat puis tout le long de sa durée de vie.

Image
piece-fabrication-additive-studio-system

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive