News Lundi 3 mai 2021 - 17:27

L'imprimante 3D d'entrée de gamme de Lithoz

Partagez cette news :

Cerafab L30

Le fabricant d'imprimantes 3D céramiques Lithoz a dévoilé sa nouvelle machine, la CeraFab Lab L30. Conçu pour permettre aux non-initiées de découvrir cette technologie, le nouveau système utilisant le procédé de fabrication additive DLP (digital light processing) de Lithoz a pour objectif d’ajouter au catalogue du fabricant une machine abordable.

La céramique d'entrée de gamme

Pour fabriquer cette imprimante 3D céramique d'entrée de gamme, le fabricant qui a conçu un procédé d'impression 3D sur la lune est revenu aux sources en s’inspirant de sa CeraFab 7500. La CeraFab Lab L30 s'appuie sur trois caractéristiques. Elle est compacte. Avec ses dimensions de 0.75 x 0.55 x 1.6 mètres, ce système peut être installé dans pratiquement n'importe quel lieu, que ce soit un laboratoire de recherche ou un bureau d'étude. La CeraFab Lab L30 est également une machine facile d'utilisation. Pour rendre son unité de fabrication additive accessible à tous, Lithoz l'a équipée d'une interface intuitive et d'un système de chargement de matériau simplifié. Enfin, elle est rentable. La machine a été développée de façon à conserver un maximum de matériau à chaque impression. Le matériau qui reste ensuite peut être réutilisé dans les productions suivantes. De plus, la CeraFab Lab L30 est une imprimante 3D ouverte, les utilisateurs peuvent donc utiliser la céramique de leur choix.

Une baisse de prix, mais pas de qualité ?

La CeraFab Lab L30 a été conçue pour fournir au plus grand nombre les systèmes d'impression 3D CeraFab. Malgré le prix significativement plus bas que ses homologues plus industrielles, l'imprimante 3D d'entrée de gamme ne fait pas de compromis sur la qualité d'après Lithoz. « En fin de compte, chaque client peut obtenir la qualité qu'il attend d'une machine Lithoz. L'idée est d'avoir une machine avec laquelle les chercheurs peuvent travailler non seulement sur les matériaux, mais aussi sur les applications. Lorsque l'application est développée, elle peut être facilement mise à l'échelle à l'aide du système de production car le système optique, les paramètres et les matériaux sont les mêmes », a expliqué le docteur Benedikt, directeur de la technologie de Lithoz. Pour se permettre cette qualité à un prix moindre, le constructeur a fait des économies sur les dimensions de la machine, et les accessoires d'automatisation. « Dans le système CeraFab, tout est automatique, y compris l'étalonnage et une base de données centrale automatique pour les données de processus », a poursuivi le docteur Benedikt. « Il comprend également d'autres fonctionnalités nécessaires à la production, comme la télécommande, un module de vision par ordinateur, etc. Avec le CeraFab Lab, nous avons fait de notre mieux pour réduire cela au minimum. Les utilisateurs ont un contrôle manuel des paramètres, ce qui leur permet de développer de nouveaux matériaux et applications ou de repousser les limites du processus. »

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive