News Mardi 7 mai 2019 - 15:27

Aurora Labs mise sur la vitesse avec l'imprimante métal RMP1 Beta

Partagez cette news :

aurora-labs-imprimante-3d-rmp1-beta

Aurora Labs, fabricant d’imprimantes 3D métal, a franchi une étape importante dans le développement de sa machine RMP1 Beta au procédé de fabrication Rapid Manufacturing Technology (RMT). La société australienne vient de finaliser sa conception et elle a récemment accompli son premier test avec succès. Avant sa commercialisation, l’entreprise prévoit le développement de nouvelles améliorations en fonction des retours des premiers clients. 

Aurora Labs mise sur la vitesse avec sa technologie RMT

Aurora Labs développe sa technologie de fabrication additive métal Rapid Manufacturing Technology (RMT), un procédé similaire au frittage laser direct de métal (DMLS). L’impression simultanée multiple (Labs’ Multi Concurrent Printing - MCP) est propre à la société australienne. Elle a été développée dans le but d’améliorer les vitesses d'impression 3D métal en déposant et en fusionnant simultanément plusieurs couches. « La technologie RMT est actuellement en cours de développement. Notre objectif est d’augmenter la vitesse d’impression afin de rendre la technologie plus rentable », explique Nathan Henry, directeur marketing et du développement des affaires chez Aurora Labs. 

Image
Aurora-Labs-technologie-fabrication additive-RMT

Au début de l’année 2019, l’entreprise australienne avait annoncé l’impression de sa première pièce, possédant une structure complexe en treillis, à l'aide de sa technologie RMT. Selon le communiqué de la société, celle-ci a été imprimée à une vitesse d'impression « huit fois supérieure à celle standard du marché ». Aujourd’hui, elle annonce avoir passé avec succès la phase de test de son imprimante RMP1 Beta.

Image
piece-fabrication-additive-rmt-aurora-labs

Nouvelle machine RMP1 Beta plus grande et plus rapide

Grâce à sa technologie RMT et à un volume d’impression de 450 mm x 450 mm x 400 mm, la société Aurora Labs a présenté sa machine RMP1 Bêta comme « capable d'imprimer des pièces 10 fois plus grandes que l'Alpha2 », l'ancienne imprimante 3D beta de l’entreprise. Mais c’est sur la vitesse d’impression que se concentre la société australienne ! « Nous avons donné la priorité à l'augmentation de la vitesse et de la qualité d'impression qui sont les piliers de la stratégie d’Aurora Labs. L'équipe a réalisé des progrès substantiels au cours des derniers mois en augmentant la vitesse d’impression, ce qui a permis d'imprimer une série de pièces hexagonales en titane de 10 mm de haut en seulement 20 minutes », a commenté David Budge, directeur général d'Aurora Labs. 

Image
piece-fabrication-additive-aurora-labs-rmp1

Pièces en titane de 10 mm de haut imprimées en 20 minutes avec la technologie RMT d'Aurora Labs.

Les étapes à venir 

Actuellement, Aurora Labs est en discussion avec ses partenaires industriels en vue des ventes futurs de son imprimante 3D RMP1. L’entreprise précise qu’elle souhaiterait que l'utilisateur achète également les poudres Aurora, qu’elle considère comme faisant partie intégrante de l'écosystème d'impression 3D de l'entreprise et assurant la qualité de la production. 

Dernier élément très important, l’entreprise travaille avec une société de design industriel pour concevoir un boîtier moderne, élégant et fonctionnel pour son imprimante 3D. La photo d'ouverture ne représente donc pas la version finale de la machine RMP1 !

L’imprimante RMP1 devrait être disponible à la fin de l’année 2019.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive