News Vendredi 27 janvier 2017 - 14:31

Metal X, une nouvelle technologie de fabrication additive 3D métallique

Partagez cette news :

machine metal x markforged fabrication additive métallique composite

La première machine Metal X de Markforged a été installée au showroom de Hava 3D.

La société Markforged lance sa première imprimante 3D métallique, Metal X. Équipée du nouveau procédé de fabrication additive ADAM (Atomic Diffusion Additive Manufacturing), cette machine est annoncée à un prix, bien en dessous de celui du marché : 99 500 dollars. Examen de la société Markforged et de son imprimante Metal X.

2014, l’imprimante 3D Mark One

Fabricant américain de solutions de fabrication additive, Markforged s’était fait connaître en 2014 avec sa machine d’impression 3D de fibre de carbone, la Mark One. Ce procédé de fabrication additive offrait une rigidité jusqu’à 20 fois supérieures et une résistance jusqu’à 5 fois supérieures à une pièce équivalente imprimée en ABS. Une entrée marquée d’une pierre blanche !

Image
Mark-one-markforged-carbon-a3dm-magazine
Image
Comparaison_materiau_impression_3D_A3DM

2016, le logiciel Eiger

En 2016, la société Markforged présentait Mark X, son imprimante 3D à fibres composites, mais également un nouveau système d’inspection laser capable de surveiller la qualité des pièces au cours de l’impression. Ce logiciel de contrôle, nommé "Eiger", permet d’optimiser la résistance des pièces en renforçant automatiquement les parties sensibles grâce à une orientation sélective des fibres. Il analyse également la pièce en temps réel, détecte les erreurs et offre la possibilité d’arrêter la machine à distance.

Image
systeme-laser-Eiger-markforged-a3dm-magazine

2017, l’imprimante 3D Metal X et le procédé ADAM

Cette année, Markforged lance sa première machine de fabrication additive métallique, la Metal X. Équipée du nouveau procédé ADAM (Atomic Diffusion Additive Manufacturing), l’imprimante 3D fonctionne sur le principe d’une déposition de poudres métalliques, couche par couche, contenues dans un liant en plastique qui est retiré une fois l’impression terminée. Un frittage de masse classique permet ensuite de transformer la poudre en une pièce métallique dense.

Cette machine possède un volume d’impression de 250 x 220 x 200 mm et 50 microns. Elle sera équipée du logiciel Eiger, développée par Markforged.

« Jusqu’à aujourd'hui, l'histoire de l'impression 3D métallique a été celle de machines coûtant des millions de dollars et nécessitant une salle de stockage », explique Greg Mark, PDG de Markforged. « Avec l'introduction de la machine Metal X, la production de métaux est plus facile et plus accessible que jamais. Les fabricants et les ateliers souhaitant augmenter l'usinage CNC ou cherchant des alternatives ont maintenant une réponse. »

L’imprimante 3D Metal X est actuellement en vente à un prix de 99 500 dollars, et sera livrée en septembre 2017.

Matériaux

Acier inoxydable 17-4

Acier inoxydable 303

6061 Aluminium (Beta)

7075 Aluminium (Beta)

A-2 Outil Acier (Beta)

Acier à outils D-2 (bêta)

IN Alloy (Inconel) 625 (version bêta)

Titane Ti-6Al-4V (Beta)

Image
Imprimante_metal_x_markeforged_fabrication_additive

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive