News Vendredi 27 mars 2020 - 16:00

La nouvelle imprimante 3D Mimaki 3DGD-1800

Partagez cette news :

La nouvelle imprimante 3D Mimaki 3DGD-1800

La société japonaise Mimaki, constructeur d’imprimantes jet d’encre grand format et de machines de découpe pour de nombreux marchés (la signalétique, l’affichage, le textile, les vêtements et les produits industriels), a dévoilé sa nouvelle imprimante 3D : la Mimaki 3DGD-1800. Cette machine grand format à la technologie de dépôt de fil fondu (DFF) est principalement destinée aux professionnels de la signalétique. Elle permet d’imprimer des objets pouvant mesurer jusqu’à 1,8 m de haut, en 7 heures seulement. Elle possède plusieurs fonctionnalités afin de réaliser des économies de temps et de coûts, y compris une configuration à double tête pour la sortie simultanée de deux structures. Elle peut également produire des structures creuses sans support pour rationaliser davantage la production tout en permettant une meilleure portabilité et l’ajout d’éclairage intégré. Cette imprimante 3D sera disponible à partir du mois d’avril.

« Grâce à des vitesses de modélisation exceptionnelles et à la possibilité de créer des objets très volumineux, même au-delà de la large zone de formation, l'imprimante 3DGD-1800 représente une véritable révolution de la production grand format. Combiné avec la qualité supérieure qui a fait la réputation de Mimaki, l’impact potentiel de cette nouvelle imprimante 3D est considérable, en particulier pour les marchés de la signalétique et de la PLV, mais aussi bien au-delà. Les opportunités sont illimitées », a déclaré Bert Benckhuysen, chef de produit chez Mimaki Europe

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive