News Lundi 4 novembre 2019 - 14:33

Nouvelle série d'imprimantes 3D Fiber de Desktop Metal

Partagez cette news :

fiber-desktop-metal-materiau-composite

Desktop Metal lance Fiber, sa première gamme d'imprimantes 3D de bureau imprimant des matériaux composites à fibre continue. Après avoir mis sur le marché deux systèmes de fabrication additive métal (Studio System et Production System), la société américaine s’attaque à l’impression 3D polymère avec la série Fiber.

Les machines Fiber de Desktop Metal combinent les procédés AFP, Automated Fiber Placement, et FDM, par dépôt de matière fondue. Équipées d'un plateau d’impression de 310 x 240 x 270 mm, celles-ci ont été développées pour imprimer des matériaux « deux fois plus résistants que l'acier à un cinquième de son poids ». Il s’agit entre autres de Nylon PA6 chargé de fibres de carbone – conforme aux normes ESD – de Nylon PA6 chargé de fibres de verre, ou encore de PEEK et PEKK chargés de fibres de carbone. Deux machines seront disponibles dès le printemps 2020 – la Fiber HT et la Fiber T – par un service d'abonnement, respectivement à partir de 5 495 dollars et de 3 495 dollars par an.

Image
carateristique-technique-imprimante-3d-fiber

« Pour la première fois, des machines combinent les propriétés de haute performance des matériaux à fibre continue AFP avec la flexibilité et la vitesse d'une imprimante 3D de bureau », a déclaré Ric Fulop, PDG et co-fondateur de Desktop Metal.

Image
imprimante-3d-fiber-desktop-metal

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive