News Lundi 31 mai 2021 - 16:38

La nouvelle version de la FormUp 350 d'AddUp

Partagez cette news :

La co-entreprise de Michelin et Fives a dévoilé, le jeudi 27 mai 2021, sa nouvelle version de la FormUp 350. Cette imprimante 3D industrielle dispose de capacités de production optimisées. Modulaire et évolutive, elle est décrite par AddUp comme une « solution industrielle, pour les industriels ».

Production de pièces en séries

La nouvelle FormUp a été développée spécifiquement pour la production de pièces en série.

  • Elle est dotée de 4 lasers de 500 watts. Ceux-ci couvrent chacun l’ensemble du plateau d’impression et frittent simultanément la poudre.

  • L’étalement de poudre est accéléré de 40 % grâce à un système de mise en couche bidirectionnel.

  • La nouvelle FormUp 350 est équipée du gestionnaire de poudre autonome développé en partenariat avec AZO, annoncé en février dernier. Le « Module Poudre autonome » assure la gestion de tout type de poudres, automatiquement et durant toute la durée de la production.

  • L’enceinte, plus étanche, réduit le temps d’inertage à seulement 15 minutes pour un taux d’oxygène de 500 ppm.

  • Un système de refroidissement de l’axe Z baisse la température de la plateforme en fin de fabrication pour décharger la production plus rapidement. En deux heures, elle passe de 200 à 65° C.

Le logiciel a également été mis à niveau. AddUp Manager est capable de générer 1,27 million de trajectoires par seconde.

Image

Le Module Poudre autonome, développé en partenariat avec AZO. (Crédits : AddUp)

Qualité et sécurité

Les lasers disposent d’une précision de 35 microns et d’une chaîne optique 3 axes. La FormUp 350 bénéficie d’une profonde personnalisation des paramètres. Plus de 160 réglages sont accessibles, de l’épaisseur de la couche, à la température du plateau. L’étalement de poudre aussi peut être modifié. L’opérateur choisit entre un système par racleur ou par rouleau, entre rapidité et précision.

La nouvelle version de la FormUp assure la sécurité des opérateurs. L’impression 3D par frittage sélectif de poudre expose les utilisateurs à des risques HSE (Hygiène, sécurité, environnement). La nouvelle machine de AddUp les réduit en déléguant une grande partie de la gestion de la poudre au Module Poudre autonome. Il assure le stockage, le convoyage, la récupération et le tamisage du matériau dans un circuit fermé. Un filtre à passivation automatique assure l’évacuation des déchets sans l’intervention de l’opérateur. Durant l’opération, une poudre de carbonate de calcium est ajoutée, démunissant les déchets de leur risque d’inflammabilité. L’utilisateur n’est donc jamais exposé aux dangers potentiels du procédé d’impression 3D par fusion laser sur lit de poudre (L-PBF).

Quatre configurations de machines sont proposées :

  • STARTER, qui réunit l’essentiel pour les activités de recherche et de développement, pensée pour l’utilisation de poudres non réactives de granulométries moyennes.

  • EFFICIENCY, avec un large éventail de poudres (fines ou moyennes, réactives ou non réactives).

  • PRODUCTIVITY, avec quatre lasers et un module poudre autonome.

  • ADVANCED, pensée pour les utilisateurs « experts » souhaitant atteindre les plus hauts niveaux de productivité, de qualité et de suivi de la fabrication des pièces.

Image

Bloc foré imprimé en 3D au premier plan et pièce d’origine au second plan. (Crédit : AddUp)

Caractéristiques techniques

  • Dimensions (machine sans système poudre) : L 2.55 x l 2.2 x H 2.32 m
  • Poids : 4 tonnes
  • Volume de fabrication : L 350 x l 350 x H 350* millimètres (~43 litres)
  • Type de gaz : Argon ou azote avec contrôle du taux d’oxygène
  • Flux laminaire Réglable de 0.5 à 3 mètres par seconde
  • Protection vitres lasers : système Cross Jet
  • Chaîne optique : Jusqu’à 4 × 500 watts – lasers fibre Ytterbium mode continu (1070 nanomètres)
  • Diamètre du spot : 70 microns
  • 100 % de la surface de la plateforme couverte par chaque laser
  • Scanners 3D : 2 axes pour déplacements X/Y + 1 axe pour l’ajustement focal
  • Vitesse de déplacement max. : 10 mètres par seconde
  • Précision : 35 microns
  • Visualisation : Caméra de supervision
  • Caméra pour prise de photos Haute Définition (option)
  • Système de mise en couche : Racleur (rigide, brosse ou silicone) ou rouleau – mise en couche bidirectionnelle
  • Épaisseur de couche : 20 à 120 microns
  • Propriétés de la pièce Précision : jusqu’à 0.1 millimètres**
  • Densité : jusqu’à 99.99%**
  • Plateforme chauffante : Jusqu’à 200 °C
  • Système de refroidissement inclus permettant de réduire les temps de refroidissement après la production
  • Module Poudre Standard : Pour les poudres non réactives et de taille moyenne
  • Module Poudre Autonome : Pour tous les types de poudre ***
  • Inertage complet
  • Dispositif de tamisage intégré
  • Récupération de poudre pendant la production
  • Boîte à gants (option)
  • Aspiration poudre intégrée
  • Gestion des fumées et des résidus de fusion : Filtration avec système de décolmatage automatique
  • Passivation des résidus avec une poudre de carbonate de calcium
  • Durée de vie des filtres > 3 ans
  • Refroidissement : Air / eau
  • Interopérabilité : OPC-UA / MQTT (option)
  • Logiciel de FAO : AddUp Manager ou NTwin
  • Logiciel de simulation Distorsion Simulation AddOn (option)
  • Monitoring : AddUp Dashboards (option)
  • Monitoring de mise en couche (option)
  • Monitoring de fusion (option)
  • Contrôle à distance (SAV et maintenance) : AddUp Remote Control

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive