News Mardi 16 avril 2019 - 11:14

Rapidia, une impression métallique à base d’eau

Partagez cette news :

machine-rapidia-fabrication-additive-metal

Basée à Vancouver, au Canada, la société Rapidia est un nouvel entrant sur le marché de la fabrication additive métallique. Fondée en 2015, elle a développé un système fonctionnant sur un procédé similaire à ceux de dépôts de matière fondue (FDM). 

Un système innovant de fabrication additive métallique

Le système Rapidia fonctionne avec deux têtes d'impression indépendantes qui sont alimentées avec une pâte métallique ou céramique, ainsi qu’un liant à base d'eau. Au lieu de lier la poudre métallique avec un polymère, elle utilise un matériau à base d’eau comme liant, un matériau qui va donc s'évaporer simplement pendant l'impression. Une fois la pièce imprimée, elle est transférée dans un four complétant le système Rapidia. 

La société a présenté son système « comme extrêmement économique, mais également plus respectueux de l'environnement et des règles HSE ». Celui-ci devrait être exposé à Détroit, lors du salon Rapid+TCT, en mai prochain. Actuellement, deux métaux et trois céramiques sont disponibles, alors que d’autres matériaux sont en développement. 

Image
imprimante-3d-rapidia-metal

Les matériaux disponibles de Rapidia

Actuellement disponible

  • Acier inoxydable, type 17-4PH. Ce métal est l'un des plus populaires dans l'impression 3D, offrant une bonne combinaison de tenu à la corrosion et de résistance.
  • Inconel 625. Ce métal possède une très bonne résistance à la corrosion et à l'oxydation haute température.
  • Céramique d'alumine-silice blanche peu coûteuse. Principalement utilisée pour la fabrication de petites pièces, elle peut être émaillée dans n'importe quelle couleur en utilisant un deuxième cycle dans le four de frittage.
  • Zircone. Cette céramique dure et résistante est un bon isolant thermique. Elle résiste à des températures allant jusqu'à 1 500°C (2 100°C pour la zircone stabilisée au calcium).  Elle ne peut, cependant, être usinée que par rectification après frittage.
  • Alumine. Cette céramique très dure résiste à des températures allant jusqu'à 1750°C. Après le frittage, elle ne peut être usinée que par meulage.

En développement

  • Acier inoxydable 316L.
  • Acier inoxydable à haute résistance à la corrosion.
  • Tungstène chromé. Ce matériau est l’un des plus durs disponibles sur le marché. Il est idéal pour les pièces d'usure et les outils de coupe. 
  • Acier maraging. 
  • Acier à outils H13.
  • Acier à outils trempé à chaud populaire.

Présentation du système Rapidia 

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive