News Mercredi 10 mars 2021 - 16:44

Stratasys dévoile la J5 Dentajet

Partagez cette news :

J5Dentaljet

Avec la sortie de la J5 Dentajet utilisant le procédé de fabrication additive SLA, Stratasys a décidé de passer la cinquième dans le secteur dentaire. 5 fois plus productive et pouvant utiliser jusqu'à 5 matériaux en simultané, la nouvelle imprimante 3D dédiée au secteur dentaire espère installer définitivement la fabrication additive dans les laboratoires. 

Un plateau mixte pour optimiser la production

La nouvelle imprimante 3D de Stratasys permet aux laboratoires dentaire d'optimiser leurs productions. Pour fabriquer une prothèse amovible partielle (PAP), les prothésistes produisent plusieurs composants en différents matériaux : un modèle opaque rigide supérieur et inférieur, un masque gingival souple et un guide chirurgical biocompatible. Pour que la machine soit la plus efficace possible, le fabricant américain l'a dotée d'un plateau mixte (140 x 200 x 190 millimètres) et d'un système d'impression pouvant traiter jusqu'à 5 matériaux simultanément et automatiquement. « Les modèles dentaires et orthodontiques adoptent de plus en plus l'impression 3D, mais le processus reste trop gourmand en main-d'œuvre et en temps », déclare la vice-présidente Osnat Philipp, responsable à l'échelle mondiale de l'équipe consacrée à la santé, chez Stratasys. « La J5 DentaJet fait progresser la transformation numérique des modèles dentaires en combinant automatisation et précision. Le système fonctionne principalement sans surveillance ; vous pouvez même produire un plateau de fabrication avec une grande variété de modèles en utilisant plusieurs matériaux différents. »

Image
J5 Dentaljet modèles

Rapide et précis

La J5 Dentajet, en plus d'être une imprimante 3D rapide, et également précise, avec une résolution de 18,75 microns. « Nous produisons 600 appareils d'orthodontie chaque jour. L'imprimante 3D DentaJet est facile à utiliser ; elle peut produire de nombreux modèles en une seule impression et nous ne consacrons pas de longues heures au post-traitement des modèles une fois sortis de la machine. Nos modèles passent plus rapidement que jamais de l'imprimante au lieu de production » a déclaré Christian Saurman, PDG et co-propriétaire de NEO Lab.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive