News Mardi 15 janvier 2019 - 12:47

Triditive et son système automatisé AMCELL

Partagez cette news :

machine-amcell-scaladd-triditive-fabrication-additive

Créée par Mariel Diaz Castro, la société Triditive développe un système de fabrication additive automatisé appelé « AMCELL ». La start-up espagnole a pour « modeste » ambition de développer une machine unique capable de répondre aux besoins de production de masse des industriels, à faible coût. Cette imprimante 3D, capable d’imprimer à la fois des polymères et des métaux, s'appuie sur le logiciel EVAM qui « permet de gérer les files d'attente de fabrication en tenant compte des commandes urgentes, de minimiser les temps d'arrêt machine et de contrôler à distance le processus de production », explique la fondatrice.

Relever les défis de la fabrication additive

Pour avancer dans sa démarche d’un système de fabrication additive pour de la production de masse, Triditive a dû relever plusieurs défis.Dans un premier temps, la société s’est attaquée à la gestion des poudres. Géré par le logiciel EVAM, le système AMCELL est automatisé pour les métaux et les polymères. Cette automatisation du système permet de limiter les interventions humaines et donc de protéger les intervenants machine. Capable d’imprimer du polymère et du métal, le second défi a été l’alternance des matériaux.Pour cela, la société espagnole a intégré dans son système des mains robotisées qui permutent afin de pouvoir utiliser les deux types de matériaux.

Image
systeme-amcell-triditive-fabrication-additive

Une équipe costaud autour de la plate-forme SCALADD 

Triditive a signé plusieurs partenariats pour promouvoir sa plate-forme de fabrication additive SCALADD. Destinée aux entreprises, celle-ci leur permet de bénéficier non seulement du système AMCELL sans investir dans une machine, mais également de profiter du réseau de partenaires qui couvre l’ensemble de la chaîne de valeur de la technologie. Le premier partenariat a été signé avec les universités d’Oviedo et de Las Palmas de Gran Canaria afin de développer la R&D, ainsi que la formation dans le domaine. Le second partenariat a été signé avec Mimecrisa et ELNIK pour développer et exploiter les services de déliantage et de frittage de qualité ainsi que les équipements. Enfin, l’entreprise espagnole travaille en collaboration avec Fillamentum et BASF pour progresser dans sa connaissance sur les matériaux.

Image
plateforme-fabrication-additive-scaladd

« AMCELL est capable de produire en continu des pièces finales de manière rentable avec peu d’interventions humaines. Nous offrons une capacité de production à temps plein par rapport aux autres systèmes de fabrication additive. Nous avons développé le logiciel EVAM qui permet de contrôler la traçabilité de la pièce et d’assurer la maîtrise du système industriel. Il en résulte une excellente optimisation de la production en série ainsi qu’une réduction des délais de production. […]L’automatisation de l’ensemble du processus d’impression est aujourd’hui notre plus grande force. », a expliqué Mariel Diaz Castro à 3DAdept. 

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive