News Vendredi 15 novembre 2019 - 10:05

ARMOR 3D lance la Kimya Factory

Partagez cette news :

kimya-factory-armor-3d

Après le succès du Kimya Lab, l’industriel ARMOR présente la Kimya Factory. Cette nouvelle offre permet à ARMOR 3D de fournir à ses partenaires industriels, en plus de ses propres matériaux, des produits imprimés finis ! Elle propose ainsi des offres de services d’impression 3D FDM/FFF à partir de ses filaments. 

« Notre offre de R&D couplée à la production de pièces finies nous permet de répondre à 100 % au cahier des charges de nos clients. Nous fabriquons un produit fini avec des matières performantes directement issues de notre R&D, nous permettant ainsi de répondre aux normes de certification par secteur d’activité », a expliqué Pierre-Antoine Pluvinage, Business Development Director chez Kimya – Additive Manufacturing by ARMOR. L’industriel joue sur son succès dans le secteur des matériaux et la tendance des industriels à externaliser la production en fabrication additive pour s’implanter un peu plus sur le marché.

Par ailleurs, Kimya Materials confirme l’arrivée de nouveaux filaments.

  • Le PEKK-SC en semi-cristallin offrant une résistance à de très hautes températures – jusqu’à 260°C – 
  • Le PEKK-ESD Carbon qui est une version améliorée du PEKK Carbon. 
  • Le PEBA-S Kimya, un élastomère flexible conçu pour des applications « nécessitant légèreté, nervosité et propriétés à froid ».
  • Et l'ABS-ESD Kimya (Electro Static Discharge) conçu « pour des applications requérant une protection contre les décharges électrostatiques ».

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive