News Lundi 7 juin 2021 - 14:58

Desktop Metal qualifie l'acier 4140 pour la fabrication additive

Partagez cette news :

fabrication_additive_acier_4140

Le fournisseur de systèmes de fabrication additive américain Desktop Metal a annoncé, la semaine dernière, avoir qualifié l'acier 4140 par injection de liant métallique pour la production de masse de pièces. Ce matériau est résistant aux chocs, aux températures élevées et aux fortes contraintes mécaniques.

L’acier allié 4140 qualifié par desktop Metal l’a été pour la technologie Single Pass Jetting (SPJ), similaire à la projection de liant métallique, en instance de brevet. Considéré comme l'un des aciers faiblement alliés les plus polyvalents, le 4140 est un acier largement utilisé dans une variété d'applications automobiles, pétrolières et gazières, et industrielles, telles que les engrenages, les composants d'outils de fond de puits, les accouplements, les broches, les boulons et les écrous, et de nombreuses autres pièces mécaniques.

Selon les tests réalisés par la société américaine, l’acier 4140 offre « la robustesse et la résistance à l'usure requises pour cette application. Le système de production P-50 permet de produire jusqu'à 690 000 pièces par an à un coût aussi bas que 0,28 $ par centimètre cube d'acier faiblement allié 4140 fritté ».

« Le 4140 est un matériau difficile à utiliser pour la projection de liant métallique en raison de sa faible teneur en alliage, de ses exigences strictes en matière de contrôle du carbone et de sa faible énergie d'allumage, qui nécessitent une chimie de liant avancée, ainsi qu'une optimisation poussée de l'impression et du frittage et des contrôles atmosphériques pour un traitement sûr. Nous sommes ravis d'être les premiers à qualifier le 4140 pour le metal binder jetting afin de permettre à l'industrie de la fabrication additive d'utiliser ce matériau polyvalent. Grâce à la rapidité du système de production, les entreprises peuvent désormais utiliser la technologie binder jetting pour imprimer des pièces complexes en 4140 à des coûts compétitifs tout en conservant la résistance et les propriétés mécaniques des alternatives fabriquées traditionnellement. Il s'agit d'une solution qui change la donne pour les fabricants qui étaient liés à un usinage long et coûteux et à des processus de fabrication conventionnels basés sur des outils », a déclaré Jonah Myerberg, cofondateur et directeur technique de Desktop Metal

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive