News Mercredi 10 février 2021 - 15:53

Deux nouveaux matériaux chez BCN3D

Partagez cette news :

Tough PLA BCN3D

Les pièces imprimées en Tough PLA par BCN3D

Grâce à sa collaboration avec les chimistes Mitsubishi Chemical (MCPP) et BASF, BCN3D ajoute deux nouveaux matériaux à son catalogue : le filament résistant aux chocs Tough PLA et l’ hydrosoluble BVOH. Présentation !

Le filament résistant Tough PLA

Le PLA est l'un des polymères les plus utilisé dans le procédé de fabrication additive FDM (dépôt de matière fondue). Solide et simple d'utilisation, ce matériau possède une palette chromatique étendue. D'après son fabricant, le Tough PLA est cinq fois plus résistant aux chocs que le PLA classique, tout en conservant une résistance à la température similaire.

Image
Tableau résistance Tough PLA

Tableau comparatif des résistances aux chocs et thermiques des matériaux PLA, PET-G et ABS, par BCN3D

Ce matériau peut être utilisé pour le prototypage rapide, mais aussi pour la fabrication de pièces finies comme de l'outillage. BCN3D le présente comme une alternative à l'ABS plus simple à imprimer. « Tough PLA est vraiment une excellente alternative à l’ABS et je le recommande pour les applications qui exigent une grande résistance aux chocs, une impression facile et une excellente qualité de surface », a expliqué Álvaro García Sabater, chef de produit Tough PLA Stiffness Graph.

Image
Tough PLA BCN3D

Les pièces imprimées en Tough PLA par BCN3D

Hydrosoluble, le matériaux BVOH (PVOH - alcool polyvinylique) est un polymère utilisé dans la confection de colles ou encore comme épaississant pour peinture murales. Le matériau de BCN3D a été optimisé pour le procédé d'impression 3D FDM (dépôt de matière fondue). Compatible avec le PLA, le PLA résistant, le PET-G, le TPU 98A, l’ABS, le PA et le PAHT CF15, il se dissoue facilement après l’impression et réduit ainsi les risques de colmatages. Le fabricant a publié une vidéo de ce processus. À noter que lors de sa dissolution, plus la température de l'eau est chaude, plus le processus est rapide.

Ainsi, le filament BVOH peut être utilisé pour l'impression de supports de pièces aux géométries complexes. Il peut également être exploiter pour la fabrication additive de moules sacrificiels. « Le BVOH est un matériau de support complémentaire (PVA & BVOH) que je recommande pour les pièces qui ont besoin de supports hydrosolubles, en prenant le potentiel de l’architecture IDEX ; mais aussi lorsqu’une compatibilité plus large avec notre portefeuille de matériaux est nécessaire », a commenté Álvaro García Sabater, chef de produit chez BCN3D.

Image
BVOH de BCN3D

Supports de pièces imprimés en BVOH par BCN3D.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive