News Jeudi 27 août 2020 - 10:15

Des éoliennes de 200 mètres imprimées en 3D ?

Partagez cette news :

impression_3d_beton_eolienne_cobod

La société danoise Cobod, spécialisée dans l'impression 3D béton, collabore avec LafargeHolcim, un fournisseur de béton, et la société GE Renewable Energy dans le but d'imprimer d'énormes tours en béton pour des éoliennes. Les trois entreprises ont l’intention d’établir un nouveau record dans le secteur de la construction avec des éoliennes de 200 mètres de haut.

Un premier prototype de 10 mètres

La construction de nouvelles tours d'éoliennes a pour objectif d’augmenter la production d’énergie renouvelable, tout en diminuant les coûts de construction. En utilisant des procédés de fabrication conventionnels (acier ou béton préfabriqué), la taille des éoliennes est généralement limitée à une hauteur inférieure à 100 m, grâce à l’impression 3D, la construction de tours plus hautes est probablement possible. Celles-ci pourraient atteindre jusqu'à 200 mètres de hauteur selon les souhaits des sociétés Cobod, LafargeHolcim et GE Renewable Energy. Les ingénieurs de la société danoise ont développé une imprimante 3D et des matériaux appropriés à la production de grandes tours. « L’impression 3D béton est une technologie très prometteuse. Son incroyable flexibilité de conception élargit le champ des possibles en construction. En tant qu’utilisateur et promoteur des énergies propres, nous sommes ravis de mettre notre expertise en matière de matériaux et de conception au service de ce projet révolutionnaire, qui a pour but de construire des tours d’éoliennes de grande taille, de manière rentable, et d’accélérer l’accès aux énergies renouvelables », déclare Edelio Bermejo, responsable de la R&D chez LafargeHolcim. À l'heure où nous écrivons ces lignes, l'entreprise a imprimé, avec son imprimante 3D « BOD2 », un prototype de tour d'éolienne de 10 m de haut (voir la vidéo ci-dessous).

L’imprimante 3D BOD2

L’imprimante 3D BOD2 utilise un système de portique modulaire qui permet aux clients de choisir la taille du plateau d'impression dont ils ont besoin pour leur projet. Sa vitesse d’impression peut atteindre jusqu’à 100 cm/s. Elle est dotée d’une tête d’impression équipée de capteurs pour le calibrage automatique et le contrôle des matériaux, de caméras vidéo pour une vérification en direct et d’une buse permettant d’obtenir une finition lisse des murs. En plus de l’imprimante, le système comprend un malaxeur pompe permettant de mélanger le béton.

Image
COBOD BO2D

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive