News Mercredi 23 décembre 2020 - 16:05

Nouveau filament anti viral Nanovia pour l’impression 3D

Partagez cette news :

filament_anti_viral_nanovia_impression_3d_copie

Basée en Bretagne, la société Nanovia développe et distribue, dans le monde entier, des filaments thermoplastiques, composites, métalliques et céramiques pour la fabrication additive. Elle propose une large gamme de consommables. Elle travaille également avec les industriels pour développer des matériaux sur-mesure : nano et micro, fibre de carbone, verre, aramide, céramique, métal, végétal… En pleine crise de la Covid-19, elle a lancé son filament Nanovia PLA VX anti viral. Un matériau permettant de combattre les virus présents sur les surfaces et limitant la propagation des agents pathogènes.

Le filament Nanovia PLA VX a été développé dans le but de produire des pièces et des objets limitant les risques de propagation d’agents contaminants biologiques. Certifié ISO 21702:2019, il « présente des propriétés virucides qui permettent d’éliminer entre 98,7 % et 99,9 % le virus H1N1, respectivement après un temps de contact de 2 et 4 heures », explique la société bretonne dans les caractéristiques de son filament. Il peut ainsi être adapté à de nombreuses applications avec des contacts quotidiens.

  • Les protections de barres et de poignées dans les transports publics ;
  • Les poignées dans les lieux publics ou dans les grandes sociétés ;
  • Les équipements ménagers, sanitaires ;
  • ou encore les équipements informatiques : touches de clavier, souris et coques de téléphone.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive