News Vendredi 1 mai 2020 - 10:59

La gamme de filaments éco-conçus de Kimya

Partagez cette news :

kimya_filament_fabrication_additive_eco_responsable

Après son filament Kimya PLA-R, réalisé à partir de chutes de production industrielle, la division « impression 3D » d’Armor, Kimya, a ajouté deux nouveaux produits à cette gamme éco-conçue : le Kimya TPU-R et le Kimya HIPS-R.

L’impression 3D responsable Armor

Le groupe Armor est engagé depuis de nombreuses années dans le développement de l’impression recyclée. En 2016, sous la marque OWA, Armor proposait son premier filament d'impression 3D écoresponsable, à la fois recyclé et recyclable. Ce filament 3D OWA était conçu à partir de cartouches laser collectées dans les entreprises et d’autres produits plastiques recyclés tels que des pots de yaourt. Avec cette solution, Armor assurait la collecte, et s’engageait dans l’économie circulaire.

La gamme de filaments éco-conçus de Kimya

À la fin de l’année 2018, Kimya, anciennement Armor 3D, mis sur le marché son filament Kimya PLA-R, un matériau obtenu à partir de plastiques recyclés s’appuyant sur les propriétés du PLA – un polymère très répandu sur le marché de la fabrication additive pour sa facilité d’impression à basse température de fusion qui ne nécessite pas de plateau chauffant. Ce matériau est obtenu à partir de chutes de production industrielles et est recyclé à au moins 97 %. La société française développe également un filament Kimya PLA-R Naturel recyclé à 100 %, apte à la biodégradabilité au sens des normes NF EN 13432 et NF EN ISO 14855 pour une épaisseur maximum de 1 mm.

En 2020, Kimya élargit sa gamme de filaments éco-conçus avec le Kimya TPU-R et le Kimya HIPS-R. Le Kimya TPU-R est un élastomère thermoplastique formulé à partir de 100 % de matière recyclée et possède une dureté 90 shore A pour un remplissage de la pièce imprimée à 100 %. Le Kimya HIPS-R est un filament support pour les matériaux hautes performances conçu à partir de matière recyclée à 100 %. Il peut se dissoudre dans une solution de D-Limonene.

Image
filament-ecologique-kimya-fabrication-additive
Contenu Encadré

L’offre Kimya Kollect

La société du groupe Armor a également lancé son service de collecte dans le but de revaloriser les bobines et les chutes d’impression 3D. Kimya Kollect s’inscrit dans la même démarche d’économie circulaire. Vous pouvez souscrire à ce service et recevoir des cartons afin d’y recycler tous déchets liés à vos impressions 3D. Kimya récupère les cartons afin d’assurer le recyclage.

Vous pouvez contacter Kimya à l’adresse suivante : https://www.kimya.fr/fr/contact/

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive