News Vendredi 23 octobre 2020 - 09:54

Ricoh 3D lance son PA2200 Nylon 12 SLS avec une offre Beat Your Price

Partagez cette news :

Ricoh 3D materiau PA12 nylon fabrication additive

Ricoh 3D a annoncé l’offre d’une nouvelle poudre PA12 en nylon appelée « PA2200 » pour le procédé de frittage sélectif par laser plastique (SLS). Ce matériau a été développé en réponse à des demandes de clients.

L’intégration du PA12 en nylon, PA2200, dans l'offre de Ricoh 3D RapidFab fait suite une demande croissante de sa clientèle pour ce matériau de prototypage. « Après avoir écouté les retours des clients, nous avons pris la décision d'intégrer ce matériau de prototypage populaire dans notre offre », explique la société dans un communiqué. Déjà utilisé par le bureau d’études avec le procédé Multi Jet Fusion (MJF), la poudre PA12 nylon est donc maintenant disponible pour la technologie SLS.

La PA2200 de la marque japonaise devrait allier esthétique et performances. En plus de ses qualités mécaniques, ce matériau produit des pièces d’un blanc éclatant qui peuvent être teintes en différentes couleurs primaires, de quoi varier ses applications. La poudre PA2200 est aussi idéale pour les applications médicales puisque elle est biocompatible et certifiée ISO 13485, dispositif médical.

Pour l’occasion, la marque japonaise a annoncé une opération « Beat Your Price » : pour toute impression de pièces en PA2200 supérieur à 200 £, Ricoh RapidFab s’aligne sur le prix des concurrents.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive