News Mardi 20 novembre 2018 - 09:12

Les matériaux pour 2019 présentés au Formnext

Partagez cette news :

verbatim-filament-3d-durabio-a3dm

Le salon international Formnext a connu une exceptionnelle édition 2018, avec une hausse de visiteurs de 25 % par rapport à 2017. 26 919 participants ont vadrouillé au milieu des 632 exposants venus de 32 pays. Cette année encore, le monde de la fabrication additive s’était réuni, en Allemagne, pour présenter ou découvrir les innovations du secteur. De nombreuses machines et logiciels ont annoncé à cette occasion. De multiples matériaux également…

3 nouveaux filaments Kimya

L’industriel ARMOR a présenté ses innovations Kimya dédiées à l’impression 3D. 

  • Le filament PEKK-A a été développé pour résister à de fortes températures (jusqu’à 260°C), aux abrasions et à divers produits chimiques. Il peut être utiliser pour la fabrication de produits à risque de départ de feu tels que des composants électroniques.
  • Les filaments Kimya ABS-ESD-R (rigide) et Kimya ABS-ESD-S (souple) ont été pensés pour des applications requérant une protection contre les décharges électrostatiques. 
Image
abs-esd-kimya-fabrication-additive-a3dm

De nouveaux élastomères Stratasys

Stratasys a lancé, à l’occasion du salon Formnext 2018, de nouveaux élastomères et des matériaux améliorés pour ses principales machines aux procédés FDM et PolyJet. 

  • L'élastomère TPU 92A est destiné à fournir aux fabricants des pièces dotées d'une bonne résilience, avec une capacité d'étirement ou de compression considérable, sans perte de forme. Il possède un véritable support soluble. 
  • Stratasys a également annoncé une gamme de nouveaux matériaux pour ses imprimantes 3D PolyJet J750 et J735, afin d’améliorer encore le réalisme des prototypes imprimés en 3D. Ces améliorations sont basées sur cinq nouveaux matériaux capables d’imiter le caoutchouc, le cuir ou le plastique.
Image
materiau-elastomere-stratasys-formnext-a3dm

L'élastomère TPU 92A possède une bonne résilience, avec une capacité d'étirement ou de compression considérable.

Arkema innovations 

Arkema a présenté, dans le cadre de sa nouvelle plateforme 3D Printing Solutions by Arkema, son nouveau matériau Graphistrength C M17-20, mélange-maître de nanotube de carbone multi-parois à base du PEKK Kepstan. Celui-ci est destiné à conférer des propriétés ESD dans les applications d’impression par dépôt de matière. La société chimiste a également annoncé de nouvelles fonctionnalités aux grades en polyamide 11 Rilsan, élargissant ainsi les possibilités en termes d’applications et de propriétés.

Verbatim lance un filament écoresponsable 

Verbatim, filiale du groupe Mitsubishi Chemical, a annoncé le lancement du filament Durabio, un matériau transparent d'ingénierie biologique qui allie les propriétés du polycarbonate (PC) et du polyméthacrylate (PMMA). Le groupe japonais s’intéresse aux matériaux biologiques, exempt de bisphénol A. Il agit dans une démarche environnementale, dont son principal « monomère est basé sur une source renouvelable ».

Image
verbatim-filament-3d-durabio-a3dm

De nouveaux filaments Solvay pour le secteur médical

Solvay complète sa gamme de filaments de fabrication additive en lançant trois produits pour le secteur médical : le PEEK KetaSpire pur (NT1 HC), le PEEK KetaSpire renforcé de 10 % fibres de carbone (CF10 HC) et le PPSU Radel pur (NT1 HC). Ceux-ci sont les premiers filaments du groupe dédiés au secteur médical. Les trois matériaux sont actuellement disponibles en Europe et en Amérique du Nord.

DSM lance deux nouveaux matériaux industriels

DSM Additive Manufacturing a annoncé, à Francfort, en Allemagne, le lancement de deux matériaux qui permettront d'accélérer l'adoption de l'impression 3D. 

  • Le matériau Somos PerFORM Reflect permet de limiter le travail de post-traitement des pièces imprimées. Apportant ainsi un gain de temps considérable, il a été, principalement, conçu pour le prototype et les essais en soufflerie.
  • Le thermoplastique Arnitel ID2060 HT possède un équilibre entre flexibilité, résistance chimique à l'EGR et résistance prolongée aux hautes températures. Il offre de nouvelles possibilités aux constructeurs automobiles qui cherchent à imprimer des pièces structurelles capables de fonctionner dans les conditions les plus difficiles.
Image
materiau-dsm-somos-perform-reflect-a3dm

Pièce d'essais en soufflerie imprimé avec le matériau Somos PerFORM Reflect de DSM Additive Manufacturing.

Un nouvel alliage d’aluminium 3D Systems

3D Systems a présenté son nouvel alliage d’aluminium LaserForm AlSi7Mg0.6 (A), conçu pour la production sans usinage de pièces à la fois robustes et légères. Ce matériau a été développé pour la « fabrication de pièces destinées à améliorer le rendement du carburant dans le secteur des transports, et autres applications sensibles au poids », explique la société américaine sur son site. Il possède une bonne résistance à la corrosion, une conductivité thermique et électrique élevée ainsi qu’une bonne soudabilité. Cet alliage d’aluminium est compatible avec les machines 3D Systems DMP Flex et DMP Factory 350.

Image
3d-systems-3-laserform-alsi7mg0.6-a-alliage-aluminum

AP&C débute dans l’aluminium

AP&C - une société de GE Additive - a annoncé la production de poudre d'alliage d'aluminium F357 au premier trimestre 2019, avec des livraisons clients prévues à partir d'avril 2019. Celle-ci sera produite à l'aide de la technologie exclusive d'AP&C Advanced Plasma Atomization (APA™) dans son usine à Saint-Eustache, au Canada.

Un matériau céramique PDM d'Imerys Ceramics

Imerys Ceramics a lancé une gamme de céramiques pour la fabrication additive. Celle-ci a été spécifiquement conçue pour la technologie PDM (Paste Deposition Modeling). Elle est déjà disponible.

Nouvelle céramique alumine XJet

Le fournisseur de systèmes de fabrication additive XJet a dévoilé, sur le salon Formnext, son nouveau matériau céramique Alumine. Celui-ci a été développé pour la fabrication de pièces avec le procédé XJet NanoParticle Jetting™ (NPJ). Offrant une très bonne isolation électrique, une résistance mécanique élevée, une grande résistance à la compression et une bonne solidité, il est plus facile à usiner et à affiner, avant et après cuisson, que la zircone.

Image
materiau-ceramique-alumine-xjet-a3dm

MicroFine Green de Protolabs

Protolabs lance sa résine propriétaire, MicroFine Green, spécialement créée pour des pièces conçues par fabrication additive demandant une définition ultrafine, une grande précision et une bonne résistance. Elle a été formulée sur mesure pour une utilisation exclusive avec le processus de stéréolithographie micro-résolution de Protolabs. Elle permet d'imprimer des pièces avec une épaisseur de couche de 0,025 mm et avec des détails pouvant mesurer 0,07 mm. Ce matériau est rigide et durable, avec des propriétés mécaniques très semblables à celle du plastique ABS.

Contenu Encadré

De nouveaux partenariats pour BASF

BASF a conclu de nouveaux partenariats pour développer et étendre son marché. 

  • Une collaboration avec Essentium et Materialise permettra de développer un logiciel de fabrication additive.
  • Un partenariat stratégique avec la société américaine Origin dans le but de créer une nouvelle méthode d'impression pour ses nouveaux photopolymères Ultracur3D. 
  • Enfin, le chimiste travaille avec Photocentric, un fabricant d'imprimantes 3D, au développement de nouveaux photopolymères et d'imprimantes photopolymères grand format pour la production en série de composants fonctionnels.

L'année prochaine, le salon international Formnext se tiendra, pour la première fois, du 19 au 22 novembre 2019 ,dans les halles 11 et 12 du parc des expositions de Francfort, en Allemagne.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive