News Mercredi 1 avril 2020 - 11:22

Le centre d'impression 3D d'Alstom à Barcelone engagé dans la lutte contre le Covid-19

Partagez cette news :

alstom-fabrication-additive-lutte-coronavirus

Le centre d'impression 3D d'Alstom à Barcelone, en Espagne, coordonne les initiatives mises en œuvre au niveau du Groupe pour contribuer à la lutte contre la pandémie mondiale Covid-19. Depuis la semaine dernière, les ingénieurs et développeurs basés sur le site de Santa Perpetua mettent en œuvre différentes initiatives pour produire des pièces, fournir des consommables et concevoir de nouvelles solutions.

La fabrication additive chez Alstom

Lancé en 2016, le centre d'impression 3D d'Alstom à Barcelone travaille sur le programme Industrie du futur du groupe nommé « Smart Operations » qui comprend, entre autres, l'impression 3D. Son ambition est de produire des pièces imprimées en 3D rapidement et à un prix compétitif pour les nouveaux trains, de répondre aux demandes de pièces des clients et de faciliter certaines opérations de fabrication et de maintenance. Chez Alstom, la fabrication additive est utilisée pour quatre applications : l’outillage, le prototypage, la production de moules et la fabrication de pièces de série. Répartie sur 15 sites en Europe, la société a déjà imprimé plus de 18 000 pièces avec environ 70 références en plastique et en métal. Aujourd’hui, dans la situation de crise sanitaire que nous connaissons, le spécialiste des transports, principalement ferrovaires, travaille en coordination avec le réseau 3Dcovid19.org pour fabriquer des visières pour écrans faciaux et des valves de ventilateurs, qui sont livrés à différents hôpitaux.

Le centre d'impression 3D d'Alstom dans la lutte contre le Covid-19

De la conception à la production, Alstom s’est engagée dans la lutte contre le coronavirus. « L'objectif est d'aider la communauté médicale en fabriquant des pièces qui répondent aux normes de qualité et de sécurité appropriées. L'impression 3D a gagné en importance en raison de son utilité particulière pour créer des équipements de protection contre le COVID-19, car elle peut être utilisée pour fabriquer des matériaux qui souffrent actuellement de graves pénuries, tels que les masques faciaux, les respirateurs mécaniques et même les ouvre-portes », a expliqué Jaume Altesa, responsable du centre d'impression 3D d'Alstom à Santa Perpètua. En plus de la production de ces produits, les experts en conception assistée par ordinateur (CAO) du centre espagnol cherchent à développer des protecteurs personnels portables pour les poignées de porte tandis que les experts matériaux travaillent sur les matières antibactériennes, notamment pour la production de masques.

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive