News Jeudi 12 novembre 2020 - 11:08

DenMat améliore sa fabrication additive grâce à l’empilement vertical

Partagez cette news :

impression-3D-dentaire-denmat

Le secteur dentaire est l’un des domaines qui se transforme le plus rapidement avec la transition numérique et les évolutions des technologies de fabrication. Aujourd’hui, la pose d’implants dentaires est devenue une intervention courante. En l’espace d’une décennie, les techniques d’implantologie dentaire ont considérablement progressé. Les technologies de numérisation et de fabrication additive ont grandement transformé ce domaine. La fabrication de matériels de chirurgie dentaire tel que des implants dentaires, des prothèses dentaires, des scanner intra-oral,  des appareils de photo-biostimulation, des biomatériaux, mais aussi une gamme de produits d’esthétique dentaire comme des gouttières transparentes ou « aligneurs » vit également une révolution. Créée en 1974, la société DenMat fabrique du matériel et des produits dentaires. Elle possède son propre laboratoire de recherche et de réparation. Comme de nombreuses entreprises de son secteur, elle a rapidement adopté les solutions numériques, puis la fabrication additive pour transformer sa profession. 

Image
impression_3D_empilement_dentaire

DenMat s’est engagé dans la transition numérique et la fabrication additive pour gagner des parts de marché et proposer des produits toujours plus innovants. Son laboratoire est notamment équipé d’une imprimante 3D NextDent 5100 de 3D Systems. L'équipe du laboratoire utilise l’impression 3D pour produire des modèles dentaires orthodontiques, des solutions de couronnes et de bridges, des modèles d'implants pour le diagnostic et des porte-empreintes. « La NextDent 5100 est une solution très simple et facile à utiliser. Elle offre la précision et la qualité des pièces dont nous avons besoin pour nos applications. Nous l'utilisons pour un large éventail d'applications et produisons un grand volume de pièces en continu dans notre laboratoire », a expliqué Oscar Buenrostro, superviseur de l'atelier de modélisation, du fraisage et de l'impression 3D chez DenMat. Pour rentabiliser les jobs d’impression et améliorer les coûts de production, l’équipe de DenMat utilise la fonction d'empilement automatique du logiciel 3D Sprint.

Image
logiciel_impression_3D_dentair

L’empilement vertical est une technique d’impression permettant d’améliorer la productivité tout en diminuant les coûts par pièce. Plusieurs logiciels comme le software 3D Sprint, utilisé par la société DenMat, permet en un clic d’accéder à cette fonction. Grâce à celle-ci, DenMat a augmenté sa production de modèles orthodontiques « en fabricant jusqu'à 96 modèles en 8 heures » sur un seul plateau. « Tout est fait dans le logiciel, de la préparation des fichiers jusqu'au positionnement. Il suffit de cliquer sur les étapes pré-remplies. Le logiciel réalise tout le travail, ce qui permet d'économiser de la main-d'œuvre », a complété Oscar Buenrostro.

Puisque vous êtes là...

... nous souhaiterions vous inviter à vous abonner à A3DM Magazine.

A3DM Magazine est la revue papier et digitale de référence en fabrication additive et en impression 3D. (Vous pouvez lire et découvrir les articles dans la rubrique « Magazine » du site A3DM). Pourquoi vous abonner ?

  • Pour accéder à l’ensemble des informations du secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D, à des dossiers industriels, à des analyses techniques et des fiches pratiques, à des contenus exclusifs, aux appels d’offres et aux subventions de la Commission européenne, à des leçons d’anglais pour ingénieurs...
  • Pour garantir la liberté de ton et l’exigence professionnelle de la revue.
  • Pour soutenir le secteur de la fabrication additive et de l’impression 3D qui a besoin de médias spécialisés pour promouvoir la technologie, partager les savoirs et savoir-faire, et fédérer la communauté.

 

Je m'abonne

Newsletter

Ne manquez plus aucune info sur la fabrication additive